Après le Brexit, une vague d'actes racistes inquiète au Royaume-Uni

le , mis à jour le
0
Le Brexit l'a emporté lors du référendum organisé la semaine dernière au Royaume-Uni.
Le Brexit l'a emporté lors du référendum organisé la semaine dernière au Royaume-Uni.

La victoire du Brexit serait à l'origine de nombreux actes racistes le week-end dernier. D'après le journal britannique The Independent, près d'une centaine d'incidents à caractère raciste ont été reportés samedi et dimanche auprès des forces de l'ordre, mais également sur les réseaux sociaux. Selon le quotidien, la plupart des coupables présumés évoquent explicitement la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne pour justifier leurs actions.

« Terminé, la vermine polonaise »

Les Polonais, qui étaient en 2014 la deuxième nationalité la plus représentée au Royaume-Uni, juste derrière les Indiens, sont les premiers visés par ces incidents xénophobes. L'Association sociale et culturelle polonaise, située dans l'ouest de Londres, a ainsi été taguée ce week-end. Selon les forces de l'ordre, les dommages infligés sont à « caractère raciste ».

La police du comté du Cambridgeshire enquête quant à elle sur la distribution dans les boîtes aux lettres de tracts sur lesquels était inscrit en anglais comme en polonais « Quittez l'Union européenne/Terminé, la vermine polonaise ».

Sur son compte Twitter, l'ambassadeur polonais au Royaume-Uni appelle les hommes et les femmes politiques à dénoncer fermement ces incidents. « Je suis persuadé que les politiciens britanniques, nos amis, vont se joindre à nous pour condamner ces actes motivés par la haine », écrit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant