Après le Brexit, Sapin en appelle à la loyauté de Londres

le
9
SAPIN SOUHAITE UNE COOPÉRATION LOYALE AVEC LONDRES
SAPIN SOUHAITE UNE COOPÉRATION LOYALE AVEC LONDRES

PARIS (Reuters) - La Grande-Bretagne ne doit pas profiter de la période intermédiaire avant sa sortie de l'Union européenne pour tenter d'avoir une position plus avantageuse après le Brexit, a déclaré vendredi le ministre français de l'Economie et des Finances Michel Sapin.

Michel Sapin, qui s'exprimait à Paris en ouverture d'une conférence organisée par la Fédération française de l'assurance (FFA) a également souhaité que les négociations de la procédure de divorce entre Londres et l'Union européenne n'entravent pas la progression de cette dernière.

"Nous comptons sur la bonne coopération de la Grande-Bretagne, dans le cadre de la coopération loyale explicitement prévue dans les traités", a déclaré le ministre français.

"Nous ne pourrons pas accepter que le Royaume-Uni impose ses préférences sur des textes qu'il n'appliquera pas et qui lui donneraient potentiellement une position privilégiée une fois sortie de l'Union", a-t-il ajouté.

Michel Sapin a également souligné que même si le Royaume-Uni choisissait de ne pas se plier au respect des libertés de circulation des personnes, des capitaux, des biens et des services et donc de ne pas avoir un accès entier au marché intérieur, "il faudra vérifier que les règles applicables aux biens et services britanniques sont les mêmes que celles applicables aux biens et services européens."

Cette condition sera par définition remplie au début "mais cela devra continuer à être le cas dans la durée pour assurer une concurrence équitable et la maîtrise des risques par l’Union Européenne", a-t-il dit.

Relayant la position exprimée par de nombreux responsables européens depuis le référendum britannique du 23 juin, le ministre a plaidé pour une négociation "ordonnée et globale".

"Je mets en garde les uns et les autres, en particulier nos amis britanniques contre la tentation du 'saucissonnage' secteur par secteur (...) ou pays par pays", a-t-il souligné en prévenant que "l'Union européenne ne peut pas être bloquée pendant les mois ou les années que dureront la négociation."

Londres compte invoquer avant la fin mars 2017 l'article 50 du Traité européen, qui ouvrira officiellement une période de négociations de deux ans avec Bruxelles.

(Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA il y a un mois

    Ce qui est otuchant avec un socialiste, c'est que même à 60 ans il croit encore au père noel...

  • CHANOMAR il y a un mois

    Hollande bêle contre les Anglais et Sapin voutrait qu il soit loyaux le beurre et l argent du beurre

  • fortunos il y a un mois

    Avec la menace de l independance de l'Ecosse,puis de l'Irlande du Nors,la mere May aura la trouille d appuyer sur le bouton de l article 50!!!

  • M8587219 il y a un mois

    Et la loyauté de Sapin face à l'Europe: 3% max??

  • mipolod il y a un mois

    La naïveté économique des social.os me fera toujours mourir de rire........si cela ne se faisait pas à notre détriment ! Ces co.rniauds sont d'une incompétence sans borne !

  • bordo il y a un mois

    La loyauté des anglais ! Sapin croit au Père Noël.

  • surfer1 il y a un mois

    Dès que l'on parle affaires l'Anglais ne fait pas de sentiments . Sapin devrait pourtant le savoir ! Il n'y qu'en France que l'on fait passer les intérêts des autres avant les siens propres. On s'en fout... c'est le peuple qui paie !

  • mrg01 il y a un mois

    Et aux Polonais il ne demande pas d'être loyaux ? Ça fait deux fois qu'ils nous font le coup d'obtenir tout un tas d'avantages puis de commander les avions et hélicos US. Quant aux Anglais ... j'espère que Barnier va bien négocier et ne pas se faire avoir.

  • M5723741 il y a un mois

    Croire en la perfide Albion il faut qu'il soit na.if notre "beau Sapin"