Après le Brexit, le Néerlandais Wilders veut un Nexit

le
0
    BUDAPEST, 24 juin (Reuters) - Dans la foulée de la victoire 
des partisans du Brexit au Royaume-Uni, Geert Wilders, chef de 
file de l'extrême droite néerlandaise, a réclamé vendredi la 
tenue d'un référendum sur l'appartenance des Pays-Bas à l'Union 
européenne. 
    "Je félicite le peuple britannique pour avoir battu les 
élites politiques tant à Londres qu'à Bruxelles et je pense que 
nous pouvons faire de même", a-t-il dit dans une interview 
accordée à Reuters en marge d'un déplacement en Hongrie. 
    "Les Néerlandais aimeraient eux aussi avoir à nouveau la 
responsabilité de leur propre budget, de leurs frontières 
nationales et de leur politique migratoire: nous devrions avoir 
aussi vite que possible un référendum sur un 'Nexit'", a-t-il 
ajouté. 
    Son Parti pour la liberté (PVV), eurosceptique, 
anti-immigration et islamophobe, est donné en tête des 
intentions de vote dans les sondages réalisés aux Pays-Bas, où 
les prochaines élections législatives sont prévues pour mars. La 
question d'un référendum européen sera l'axe central de sa 
campagne. 
    "Il n'y pas plus d'avenir" pour l'UE, affirme Wilders, qui 
voit d'autres pays que les Pays-Bas organiser des référendums et 
juge que les efforts de l'Union européenne en vue de constituer 
une union politique sont voués à l'échec.  
    Il estime en revanche que les pays d'Europe devront 
préserver leur coopération économique. "Il y a de l'avenir, 
dit-il, pour une coopération comparable à ce que nous voyons en 
Asie, en Amérique latine, où il existe également des organismes 
de coopération économique, mais plus politique." 
    Membre de la zone euro et de l'espace Schengen de libre 
circulation, les Pays-Bas, parmi les six fondateurs de la 
construction européenne, sont plus intégrés au bloc 
communautaire que la Grande-Bretagne. 
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur le référendum:    
    ECLAIRAGE Le Brexit fait ressurgir la question européenne en 
France   
    Les REACTIONS internationales:   
    Les REACTIONS au Royaume-Uni:   
    Les REACTIONS en France:   
 
 (Marton Dunai; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant