Après la vessie, un urètre est reconstruit en laboratoire 

le
0
Cinq enfants victimes d'un traumatisme grave en ont bénéficié, avec un bon résultat qui se maintient au bout de six ans.

C'est un nouveau pas dans la médecine régénérative. Des chercheurs américains et mexicains ont réussi à reconstituer l'urètre (1) de cinq enfants à partir de leurs propres cellules cultivées en laboratoire. Et avec cinq à six ans de recul, ces urètres bioartificiels fonctionnent toujours de façon satisfaisante, permettant aux jeunes garçons d'uriner avec un débit normal. Ces résultats viennent d'être publiés sur le site de la revue The Lancet par le Pr Anthony Atala, directeur de l'Institut Wake Forest pour la médecine régénérative (Winston Salem, Caroline du Nord).

Il y a quelques années, cet urologue avait été le premier à implanter chez des humains un organe fabriqué par bio-ingénierie, en l'occurrence une vessie. Celle-ci avait été obtenue en faisant pousser différents types de cellules de vessie sur un moule en polymère biodégradable. L'expérience, menée chez sept patients, a fait l'objet d'une publication dans The Lancet en 2006, avec en moyenne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant