Après la plainte d'UFC, Free modifie ses contrats 

le
0
Le fournisseur Internet aura désormais des frais de résiliations fixes, à 49 euros. Il donnera également le choix à ses clients de payer leur abonnement par prélèvement automatique ou carte bancaire.

Alors que Free a été condamné le 22 mars, à la suite d'une plainte de l'association UFC-Que choisir, à mettre fin à un certain nombre de pratiques illicites, l'opérateur a décidé ce jeudi de modifier les conditions générales de vente (CGV) de ses contrats, comme l'a révélé le site Freenews. Free a un délai de 15 jours, à partir de la signification du jugement, pour mettre fin à quatre pratiques jugées abusives, sous astreinte de 2 000 euros par jour de retard.

Principale modification : les frais de résiliation seront désormais fixes, à 49 euros, remplaçant les anciens «frais d'activation à perception différée» dégressifs. C'est le montant moyen chez la plupart des opérateurs. Auparavant, Free facturait 96 euros réduits de 3 euros par mois d'ancienneté. Les frais de résiliation devenaient donc nuls au bout de deux ans et demi (32 mois).

Il s'agit de la disposition la plus importante du jugement, car elle fait sauter le système de «fidélisation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant