Après la course, Grosjean traite Ericsson d'« imbécile »

le
0

Romain Grosjean (Haas), 19eme du GP de Chine, n'a pas du tout apprécié l'attitude de Marcus Ericsson (Sauber) pendant la course et l'a fait savoir.

Pour son anniversaire, l’ancien pilote Lotus aurait aimé meilleur cadeau. Dès le premier tour, la course était pratiquement terminée après un accrochage avec la Sauber de Marcus Ericsson (Sauber) au virage deux. Une manœuvre du Suédois qui a poussé Grosjean a changé son aileron. De quoi énerver le pilote tricolore au micro de Canal+ après la course : « Cet imbécile d'Ericsson me tombe dessus dès le début. Ça casse l'aileron avant donc déjà la course est mal entamée, a-t-il raconté, très énervé. Ericsson n'a rien vu et il n'a rien compris, je pense juste qu'il faut qu'il ouvre les yeux ». Un week-end chinois à oublier Avec une jolie sixième place en Australie et une cinquième à Bahreïn, les débuts de Grosjean avaient tout du conte de fée avec la nouvelle écurie américaine. Dix-neuvième ce matin, le Français ne comprenait pas pourquoi il avait terminé aussi loin après deux courses réussies : « Il y a un problème, il faut qu'on comprenne. Ce n'est pas possible de passer d'une aussi bonne voiture à une aussi mauvaise. C'est peut-être un problème physique. On va essayer d'analyser et de comprendre. » Après la course, le pilote français n'était pas le seul à pester contre l'un de ses confrères. Peu de temps après l'arrive, Sebastian Vettel s'est lui emporté contre l'attitude en début de course de Daniil Kvyat (Red Bull) : « Je suis vraiment désolé pour l’équipe toute entière, et je suis navré pour ce qui est arrivé à Kimi, ce n’était absolument pas intentionnel de ma part, soyez-en assurés, a déclaré le pilote Ferrari. Vettel. Kvyat est arrivé de nulle part, comme une torpille ! Il allait vraiment trop vite. J’ai vraiment été surpris et je n’ai pas pu éviter l’accrochage avec Kimi. Au final, nous avons été chanceux car notre course à tous les deux ne s’est pas arrêtée là. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant