Après la COP21, l'Inde doublera sa production de charbon

le
1
    NEW DELHI, 14 décembre (Reuters) - L'Inde a toujours 
l'intention de doubler sa production de charbon d'ici 2020 et de 
s'appuyer sur cette source d'énergie pendant les décennies à 
venir, a déclaré lundi un haut responsable indien, au 
surlendemain de la conclusion d'un accord à la conférence de 
Paris sur le climat (COP21). 
    L'Inde, qui est le troisième émetteur mondial de dioxyde de 
carbone, dépend du charbon pour les deux tiers de ses besoins 
énergétiques et entend continuer à développer son extraction, 
tout en promettant dans le même temps d'accroître la production 
d'électricité à base d'énergies renouvelables. 
    "L'environnement n'est pas une chose négociable et nous y 
sommes extrêmement attentifs", a dit à Reuters Anil Swarup, haut 
fonctionnaire au ministère de l'Energie. "Mais notre dépendance 
vis-à-vis de la houille se poursuivra. Il n'y a pas 
d'alternative possible". 
    L'Inde a l'intention de multiplier par 30 d'ici 2022 sa 
production d'électricité d'origine solaire, mais les énergies 
vertes ont des limites et le charbon restera la source d'énergie 
la plus efficace pendant plusieurs décennies, continue-t-il. 
    Selon le ministre de l'Energie, du Charbon et des Energies 
renouvelables, Piyush Goyal, les émissions de gaz à effet de 
serre (GES) de l'Inde n'équivalent qu'à 2,5% du total mondial,  
alors que le pays représente 17% de la population du globe. 
    "Tout en contribuant au développement des énergies 
renouvelables(...), nous ferons en sorte que notre développement 
ne soit pas perturbé", a déclaré le ministre sur Twitter. 
 
 (Krishna N.Das et Tommy Wilkes; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 12 mois

    Probablement la concrétisation de la grande réussite des impôts que nous aurons à payer pour les parades des pitres...