Après la BCE, les appels aux Etats à prendre la relève se multiplient

le
1
Les appels se multiplient pour que les Etats dépensent plus afin de relancer la croissance. (© Près de huit ans après le début de la crise, les appels se multiplient pour que les Etats dépensent plus afin de relancer la croissance. (© M. MED. - AFP)
Les appels se multiplient pour que les Etats dépensent plus afin de relancer la croissance. (© Près de huit ans après le début de la crise, les appels se multiplient pour que les Etats dépensent plus afin de relancer la croissance. (© M. MED. - AFP)

«La BCE fait preuve d'une inventivité galopante. Elle essaie de faire avec les moyens du bord, mais la redistribution de cette politique monétaire est inefficace», constate Ludovic Subran, chef économiste chez Euler Hermes, au lendemain des nouvelles mesures annoncées par son président Mario Draghi.

Prévisions de croissance abaissées, inflation quasi nulle attendue cette année : face à ces perspectives moroses, la BCE a sorti l'artillerie lourde pour éviter que la zone euro fasse une rechute, en abaissant encore davantage l'ensemble de ses taux directeurs, déjà au plus bas bas depuis plus d'un an.Si son président Mario Draghi a dit qu'il pourrait aller plus loin, si cela s'avérait nécessaire, des économistes doutent qu'il dispose encore de munitions et appellent les Etats à prendre le relai en favorisant la demande.

Augmenter la dépense publique pour relancer la croissance

L'OCDE a été la première à lancer ce message à la mi-février. Face à la dégradation des perspectives de l'économie mondiale, elle a appelé les pays développées, tout particulièrement l'Europe, à relancer la demande en augmentant la dépense publique.

«Les Etats peuvent actuellement emprunter à long terme à des taux d'intérêt très bas, souligne l'organisation, constatant que de nombreux pays ont aujourd'hui de la marge pour renforcer la demande à travers la politique budgétaire», a assuré Catherine Mann, la chef économiste

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft il y a 9 mois

    Mouais. On assiste donc à une panique généralisée. Et on demande à des états qui font un déficit budgétaire de 20% chaque année de s'endetter encore plus. La perte de contrôle est déjà bien amorcée, il ne faudra plus longtemps pour qu'elle soit totale. Soyez prévoyants et assurez vos arrières tant que vous le pouvez encore.