Après l'incendie, des mois de retard pour ouvrir le centre commercial Vill'up

le
0

Le violent incendie qui a touché la Cité des sciences à Paris a surtout causé des dégâts dans le nouveau centre commercial qui devait prochainement. Les cinémas et la décoration des magasins sont les plus touchés.

Touché dans la nuit de mercredi à jeudi par un violent incendie à la Cité des sciences de Paris (19e arrondissement), le nouveau centre de shopping Vill’Up, qui se présente comme un mélange «inédit» de commerces et de loisirs n’ouvrira pas ses portes comme prévu les 15 octobre. Tout en se refusant à être plus précis sur l’impact de cet incendie, Maurice Bansay, président fondateur d’Apsys, la foncière qui doit exploiter le centre commercial reconnaît que le retard sur le lancement «se chiffrera en mois».

«Les dégâts les plus importants causés par le feu concernent le lobby du cinéma et deux grandes salles de 450 sièges ainsi que la toiture de ce secteur, explique le dirigeant. Ailleurs dans le centre commercial, dont 90 % avait déjà été livré à nos clients, les dommages ont été provoqués par l’eau, abîmant ou détruisant aménagements et faux plafonds.» Par ailleurs, il reste encore à inspecter l’intégralité des lieux pour vérifier que les dégâts ne sont pas propagés dans d’autres parties.

Chute libre indoor et parc à thème

Il est évidemment trop tôt pour chiffrer le montant du sinistre dans ce centre qui représente un investissement de 110 millions d’euros ou pour déterminer exactement les responsabilités. Au passage, Maurice Bansay en profite pour infirmer la thèse selon laquelle cette partie du bâtiment n’était pas sous alarme. Selon lui, une alarme a bien retentit au bureau central de La Villette, permettant de maîtriser les flammes dans les meilleures délais. Par ailleurs, les porte coupe-feu installées autour du cinéma et prévues pour résister deux heures auraient bien rempli leur fonction permettant de circonscrire l’essentiel des destructions dans cette zone.

D’une surface totale de 24.500 mètres carrés, le complexe en travaux depuis 2012 doit accueillir sur quatre étages, une cinquantaine de commerces et restaurants, un cinéma Pathé de 16 salles, ainsi que plusieurs structures de divertissement, dont un imposant dispositif de chute libre indoor. Il s’agit du «plus grand tube de verre au monde de chute libre indoor», haut de 14,40 mètres et d’un diamètre de 4,5 mètres, accueillant 4 moteurs d’avion de 10 tonnes chacun soufflant de l’air jusqu’à 270 km/h. Par ailleurs, un parc à thème mixant cinéma 3D, 5D et 360°, «exoskelet» (équipement articulé et motorisé fixé sur le corps), laser game devait également entraîner les visiteurs, petits et grands, dans un «voyage spatio-temporel».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant