Après l'appartement, la CGT dépense 62.000 euros pour le bureau de Lepaon

le
0

VIDÉOS - Après le scandale des travaux de son appartement, le secrétaire général de la CGT va devoir s’expliquer sur la réfection de son bureau, qui a coûté quelque 62.000 euros, selon Le Canard enchaîné.

Un parquet à 7400 euros, un nouveau système électrique pour 10.000 euros, du mobilier fabriqué sur-mesure pour 21.600 euros... Non, ce n’est pas la facture des travaux de l’appartement de Thierry Lepaon mais celle... de «l’aménagement» de son bureau. Le Canard enchaîné dans son édition à paraître ce mercredi publie un extrait du devis des travaux, réalisés en début d’année au siège de la CGT, qui ont coûté au total plus de 62.000 euros.

Le journal satirique révèle ainsi que celui qui a succédé à Bernard Thibault souhaitait «disposer d’une déco au goût du jour» dans son bureau de plus de 50 m². La CGT a donc missionné un «conducteur de travaux» pour superviser le chantier, a exigé des «études préliminaires» et fait établir un «contrat de maîtrise d’oeuvre», le tout pesant pour 15.000 euros dans la facture finale. De quoi s’interroger sur l’ampleur de «l’aménagement».

Le coût de la rénovation de l’appartement de Thierry Lepaon, pris en charge par son syndicat, avait déjà provoqué une tempête fin octobre. Bien que Lepaon s’était défendu de savoir que la réfection de son appartement avait coûté quelque 130.000 euros (avec le mobilier), le secrétaire général de la CGT avait fini par avouer «une faute collective». Thierry Lepaon avait botté en touche, estimant que «les gens s’en foutent» et préférant se rencentrer sur les missions de son syndicat. Celui-ci avait d’ailleurs soutenu son numéro 1 et l’affaire semblait classée. Les militants, déjà sur la défensive après cette somptueuse rénovation, risquent de ne pas apprécier ces nouvelles révélations.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant