Après l'affaire Varin, les retraites dorées chez Air France dénoncées

le
0
D'après le syndicat des pilotes d'Air France et Sud-aérien, la compagnie aérienne, en difficulté, aurait provisionné environ 119 millions d'euros pour la retraite d'une trentaine de cadres dirigeants. Le PDG Alexandre de Juniac n'est pas concerné par ce régime.

L'affaire Varin fait déjà des petits. À leur tour, des syndicats d'Air France-KLM pointent du doigt le système des retraites chapeau instauré au sein de la compagnie aérienne en difficulté. D'après le syndicat des pilotes d'Air France (Spaf), le groupe a «provisionné en moyenne près de 15 millions d'euros par an» depuis 2005 pour ce régime dit «de retraite complémentaire», soit un total de près de 119 millions d'euros au bénéfice exclusif de 37 cadres dirigeants. Dans un autre communiqué, le syndicat Sud Aérien évoque de son côté la somme de 98 millions d'euros provisionnés «entre 2005 et 2011» au bénéfice de «30 cadres d'Air France».

Ces sommes n'apparaissent pas dans le document de référence 2...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant