Après Juncker, Moscovici favori, Guigou outsider

le
0
François Hollande devra trancher : de qui, entre Pierre Moscovici et Élisabeth Guigou, proposera-t-il la candidature comme commissaire européen ?
François Hollande devra trancher : de qui, entre Pierre Moscovici et Élisabeth Guigou, proposera-t-il la candidature comme commissaire européen ?

Cela fait maintenant plus de deux mois que le duel à distance est en cours : qui de Pierre Moscovici ou d'Élisabeth Guigou gagnera sa place au sein de la Commission au côté de Jean-Claude Juncker ? Les deux anciens ministres socialistes sont aussi légitimes l'un que l'autre puisque l'un et l'autre ont été ministres des Affaires européennes. Dans cette lutte pour le graal européen, ils ne se sont fait aucun cadeau. Pendant sa campagne, Pierre Moscovici a mis en avant sa loyauté envers François Hollande et son job à Bercy. Guigou, elle, a mis en avant son expérience et l'exigence de la parité femme-homme. Le choix final appartient à Jean-Claude Juncker sur proposition de François Hollande. "Ce job, je le veux !"Pour Pierre Moscovici, sûr de son poids politique, le match est plié en sa faveur. Il ne fait pas de doute que François Hollande le proposera à Jean-Claude Juncker comme commissaire européen. "S'agissant de la France, mon nom est dans la boucle, sans ambiguïté. Je suis en contact étroit avec le président de la République, confie-t-il à ses amis, qui le préviennent néanmoins de la campagne active d'Élisabeth Guigou pour le supplanter. Il y a eu des entretiens entre François Hollande et Jean-Claude Juncker. J'ai parlé plusieurs fois à ce dernier. Il me veut à la Commission, malgré mon sexe. Je ne vois pas l'intérêt d'une story telling grossissant ce problème."Élisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant