Après Jacques Chirac, son épouse Bernadette hospitalisée à son tour

le
0

Bernadette Chirac a été admise dans le même hôpital que son mari à Paris, mardi. Alors que l'ancien président est traité à la Pitié-Salpêtrière depuis dimanche pour une infection pulmonaire, son épouse y a été hospitalisée à son tour «pour souffler et récupérer un peu», car elle est «épuisée», a confié son gendre Frédéric Salat-Baroux à l'AFP ce mercredi, confirmant une information de nos confrères d'Europe 1.  L'ancienne première Dame et ex-conseillère générale de Corrèze est âgée de 83 ans. 

 

 

Bernadette Chirac elle aussi hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière. Info Europe 1#chirac

— christophecarrez (@ccarrez) 21 septembre 2016

 

 

«Bernadette Chirac, profondément marquée par le décès de sa fille aînée Laurence (en avril, ndlr) et épuisée depuis quelques jours à la suite de l'infection pulmonaire de son mari a été hospitalisée mardi à la Pitié-Salpêtrière», comme Jacques Chirac, «pour souffler et récupérer un peu», a déclaré l'ancien secrétaire général de l'Elysée. «Jacques et Bernadette Chirac ont, comme chacun de nous, droit au respect de la vie privée. Rappelons s'il en était besoin que Jacques Chirac n'est plus en fonction depuis mai 2007, soit plus de neuf ans», a-t-il ajouté.

 

Rumeurs sur la mort de Jacques Chirac

 

«Le minimum d'humanité est aussi de laisser en paix, dans cette période, leur fille et leur petit-fils, confrontés à une situation dont la difficulté est aggravée par une pression externe que rien ne justifie», a exhorté le gendre de Jacques et Bernadette Chirac. «Comme toutes les familles, les Chirac doivent pouvoir affronter en paix les épreuves de la vie. Notre société a donc tant changé qu'il faille deux fois par jour rappeler de telles vérités», a-t-il encore souligné.

 

A la mi-journée ce mercredi, c'est déjà Frédéric Salat-Baroux qui s'était exprimé pour exiger que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant