Après Dijon et Joué-lès-Tours, Hollande appelle à «l'extrême vigilance»

le
10
Après Dijon et Joué-lès-Tours, Hollande appelle à «l'extrême vigilance»
Après Dijon et Joué-lès-Tours, Hollande appelle à «l'extrême vigilance»

«Ne pas céder à la panique». Voilà le message envoyé par François Hollande ce lundi en conseil des ministres, au lendemain d'un weekend marqué par les drames de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loir) et Dijon (Côte-d'Or). Samedi, un homme a attaqué des policiers à l'arme blanche avant d'être abattu. Dimanche, un homme a foncé sur des passants faisant 13 blessés. Un seul point commun aux deux affaires : ils ont crié «Dieu est le plus grand» en arabe au moment de l'attaque. 

Dans le premier cas, la piste terroriste est clairement privilégiée. Dans le second, il pourrait simplement s'agir de l'acte d'un déséquilibré. «Ce qui nous inquiète, ce sont les phénomènes de très grande radicalisation, très rapide», a d'ailleurs expliqué Manuel Valls en faisant référence de Joué-lès-Tours lors d'un déplacement à Montpellier (Hérault). 

Le président de la République avait lui appelé à «l'extrême vigilance des services de l'Etat» et avait affirmé que la position de l'exécutif tenait «en trois mots : solidarité, vigilance et action». Une ligne également défendue par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a fait le déplacement lundi à Dijon. «Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives», a-t-il souligné, en rappelant que les motivations du conducteur ne sont pas établies. Le reste de la classe politique française s'est également joint à cet appel : «Ne pas tomber dans la psychose», lance l'UMP. 

Valls rend hommage aux policiers de Joué-lès-Tours

En déplacement dans un commissariat de Montpellier (Hérault), le Premier ministre a rendu un hommage appuyé aux policiers impliqués dans l'attaque de Joué-lès-Tours, samedi. Ceux qui ont abattu l'assaillant ont réagi «comme il fallait. Ils sont le bouclier face à toutes les formes d'insécurité que nous pouvons connaître, y compris (face) à celles, même s'il faut bien sûr préciser dans le cadre de l'enquête, qui peuvent être menées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le lundi 22 déc 2014 à 20:31

    solidarité, vigilance et action, phrase que vous pouvez entendre dans l'émission "la revue de presse" Paris première!! imitation de Michel Guidoni

  • birmon le lundi 22 déc 2014 à 20:19

    Je ne vois aucune "action" dans la réaction de l'exécutif. Le mot est creux. le rapport à la religion est commun aux deux faits dont on parle. "Il ne faut pas céder à la psychose". C'est donc nous qui serions fous. Oui, les français ne sont pas très sains d'esprit d'avoir confié leur destin à des gens incapables de le faire perdurer.

  • frk987 le lundi 22 déc 2014 à 18:52

    Pour tropfort, la composition raciale de l'armée actuelle ne permet plus ce que vous proposez. Habitez dans une ville de garnison et vous comprendrez en 1 mn. C'est le style armée autrichienne d'avant 14 avec les officiers autrichiens mais sans bidasses autrichiens.

  • frk987 le lundi 22 déc 2014 à 18:49

    C'est la situation de l'Algérie française avant "les événements" du début des années 50....Ce que nos énarques, si par hasard ils ont compris quelque chose à la volonté LEGITIME d'envoyer les pieds noirs au diable de la part du FLN, maintenant c'est la conquête...deuxième phase du FLN...Zemour plein d'humour est visionnaire sur le sujet. On va passer au statu de France algérienne, mais ce sont des électeurs PS, vaste dilemme pour des gens qui ne comprennent RIEN. Allez la censure au boulot !!!!

  • 2445joye le lundi 22 déc 2014 à 18:29

    Il a déclaré la guerre à l'Etat Islamique. Le risque terroriste sur notre sol en découle logiquement et commence à se concrétiser.

  • tropfort le lundi 22 déc 2014 à 17:47

    Combien d'attentats par jour pour qu'il admette que la guerre nous a été déclarée ? Qu'il rapatrie nos militaires et remette de l'ordre en France, bon sang...

  • tropfort le lundi 22 déc 2014 à 17:46

    Il est tellement urgent de ne rien faire !

  • bordo le lundi 22 déc 2014 à 17:43

    Evidemment, pépère est bien tranquille dans son bunker, et il n'a pas besoin de sortir faire les courses de Noël, il envoie ses collaborateurs, aux frais des français

  • pichou59 le lundi 22 déc 2014 à 17:26

    il y a bien trop longtemps que l'on est laxiste

  • M940878 le lundi 22 déc 2014 à 17:07

    on attend donc le prochain attentat demain ou après-demain pour finir par dire la vérité ?