Après deux mandats, Delanoë rêve d'une vie sans contrainte

le
0
Le maire de Paris a renoncé à briguer un troisième mandat à la tête de Paris, conformément à un engagement pris en 2007.

À 64 ans en mars prochain, et après deux mandats, Bertrand Delanoë en pleine forme, pouvait parfaitement prétendre à un troisième mandat comme maire de Paris. C'était sans compter sur sa détermination à s'illustrer dans la défense du non-cumul. Non seulement des mandats, mais aussi dans le temps. À son arrivée à la Mairie de Paris en 2001, Delanoë avait renoncé à son siège de sénateur. Et dès avant sa réélection, en 2007, il avait annoncé que s'il était réélu, ce deuxième mandat serait le dernier. Surprise dans les rangs socialistes. Cette annonce ne risquait-elle pas de l'affaiblir, d'affaiblir son camp? Beaucoup doutaient de cet engagement. Il sera respecté.

Delanoë n'a en outre jamais accepté que les maires d'arrondissements puissent être aussi adjoints. Un refus du cumul transmis à sa première adjointe et candidate à sa succession....

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant