Après Dell, l'investisseur Carl Icahn s'attaque à Apple

le
0
Après Dell, l'investisseur Carl Icahn s'attaque à Apple
Après Dell, l'investisseur Carl Icahn s'attaque à Apple

Après Dell, l'investisseur Carl Icahn, connu pour ses opérations boursières hostiles, vient se mêler des affaires d'un autre groupe informatique américain, Apple, dans lequel il a annoncé mardi avoir une "forte" participation et auquel il réclame plus de rachats d'actions.Dans son annonce, faite en deux messages sur son compte Twitter, Carl Icahn ne précise pas la hauteur de sa participation. D'après le Wall Street Journal, qui cite une source proche du dossier, l'investissement serait de l'ordre du milliard de dollars, ce qui sur la base de la capitalisation boursière du groupe lundi soir, avant l'annonce de l'investisseur, représenterait quelque 0,2% du capital.Carl Icahn indique en revanche avoir eu mardi "une bonne conversation avec Tim Cook", directeur général du groupe à la pomme, notamment sur le fait "qu'un programme de rachat d'actions plus important devrait être fait maintenant". "Nous avons l'intention de discuter à nouveau dans peu de temps", ajoute-t-il.Un porte-parole d'Apple a confirmé que "Tim avait eu une conversation positive avec M. Icahn". Le groupe "apprécie l'intérêt et l'investissement de tous (ses) actionnaires", a-t-il assuré.L'annonce a fait bondir l'action Apple de 4,75% mardi. A 489,57 dollars en clôture, elle reste toutefois bien en-dessous du sommet historique de 702,10 dollars enregistré en septembre après la sortie du dernier smartphone d'Apple, l'iPhone 5."Nous pensons que l'entreprise est extrêmement sous-évaluée", a d'ailleurs commenté Carl Icahn sur Twitter. "Même sans croissance des bénéfices, nous pensons que son titre devrait valoir près de 625 dollars" si le groupe accélère ses rachats d'actions, a-t-il précisé au Wall Street Journal.Le groupe avait déjà cédé sur ce sujet en avril aux pressions d'un autre investisseur "activiste": David Einhorn, patron du fonds spéculatif Greenlight Capital, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant