Après Charlie Hebdo, les Français se méfient un peu plus de la politique et de l'islam

le
0
Après Charlie Hebdo, les Français se méfient un peu plus de la politique et de l'islam
Après Charlie Hebdo, les Français se méfient un peu plus de la politique et de l'islam

La société française doute de sa classe politique mais n'est pas divisée malgré les événements tragiques qui l'ont frappé début janvier. D'après la récente enquête annuelle d'OpinionWay pour le centre de recherches de Sciences Po (Cevipof) publiée jeudi, le moral des Français reste très bas et la suspicion progresse à l'égard de l'islam, même si la confiance demeure majoritaire. La confiance dans la police et l'armée augmente aussi.

Mais «l'esprit du 11 janvier» n'a clairement pas perduré car dans ce 6e «baromètre de la confiance politique» -le Cevipof a fait refaire l'enquête réalisée avant les attentats -, la méfiance gagne six points. Invités à décrire leur humeur, les Français, qui pouvaient donner plusieurs qualificatifs, répondent «méfiance» à 32%, «morosité» dans la même proportion et «lassitude» à 29%. 

Le pessimisme domine encore

Toutefois, la confiance à l'égard d'autrui, y compris «les gens d'une autre nationalité» ou «d'une autre opinion religieuse», reste très nettement majoritaire. Dans le même sens, l'estime de soi est plutôt majoritaire. Mais 32% seulement sont optimistes pour leur avenir.

Le «vivre-ensemble» cherche ses marques: 62% (+4 sur décembre) trouvent que «la plupart des gens font leur possible pour se conduire correctement», mais 70% pensent qu'«on n'est jamais assez prudent à l'égard d'autrui».

L'image de la présidence progresse

Le scepticisme est énorme à l'égard de la politique, qui suscite «méfiance» (40%), «dégoût» (25%, en recul de huit points sur décembre), «ennui» (11%). Pour 85% des sondés, «les responsables politiques ne se préoccupent pas» de leur opinion.

Au classement de la confiance envers les institutions politiques, les structures locales sont les mieux notées (68% pour le conseil municipal). Mais l'institution présidentielle redore son blason (40%, 11 points de plus qu'en décembre), signe d'«un sursaut» post-11 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant