Après Brignoles, le PS souligne l'échec du front républicain

le
0
Après l'échec de leur appel à barrer la route au FN lors de la cantonale partielle de Brignoles, les socialistes s'interrogent sur la meilleure manière de lutter contre la progression du parti de Marine Le Pen.

Menace sur le front républicain. Après les résultats du second tour de la cantonale partielle de Brignoles, les socialistes ont bien dû se rendre à l'évidence: leur appel à soutenir le candidat UMP contre celui du FN a échoué. «Est-ce que ce vote fonctionne autant qu'avant? Bien sûr que non!» a reconnu lundi le porte-parole du PS David Assouline, avant d'en renvoyer la responsabilité à la droite. «Pourquoi? s'est-il ainsi interrogé. Parce que certains se sont attachés à briser cette idée auprès de nos concitoyens.»

Selon les socialistes, les récentes polémiques à droite sur les propos de François Fillon au sujet du FN ou ceux de Jean-François Copé sur le «ni-ni» auraient incité les électeurs de gauche à ne pas suivre les consignes de faire barrage...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant