Après Boutin, Morin : le paysage se dégage à droite

le
2
Le président du Nouveau Centre annoncera officiellement son retrait jeudi et son ralliement à Nicolas Sarkozy.

Ils ne sont pas surpris du retrait de la candidature de Christine Boutin. Et ils jugent prévisible celle du président du Nouveau Centre, Hervé Morin. Voilà de quoi rasséréner les dirigeants et députés de la majorité. «Je me félicite du retrait de Christine Boutin. Elle le fait sur le fond, sur un socle de valeurs et de convictions. J'ai toujours dit que la majorité devait être la plus unie possible dès le premier tour», a réagi Christian Jacob, le patron des députés UMP, mardi au lendemain de l'annonce du retrait de la présidente du Parti chrétien-démocrate. «En se ralliant à Nicolas Sarkozy, Christine Boutin crée une vraie dynamique de campagne», s'est félicité pour sa part Alain Marleix, député du Cantal.

Plus prosaïque, le libéral Claude Goasguen juge que le retrait de l'ancienne ministre de Sarkozy était «nécessaire, puisqu'au bout de six mois de campagne, elle n'a pas décollé des 1% de voix». Pour le député UMP de Paris, «la bombe atomique (d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le mardi 21 fév 2012 à 11:42

    elle a obtenu la direction de quelle ministère? quels conseils d'administration?NS vend tout, pour sa famille, pour ses relations, ...

  • papymujo le mardi 21 fév 2012 à 10:01

    http://www.leplacide.com/document/12-02-14-boutin-sarkozy.jpg===============http://www.leplacide.com/document/12-02-17-morin-boutin-sarkozy.jpg