Après 4 ans de péripéties, l'affaire Censier aux assises

le
0
Le procès du meurtre de Jérémy Censier, tué lors d'une fête de village dans les Pyrénées Atlantiques, s'ouvre au terme d'une procédure chaotique et vivement dénoncée par le père de la victime.

C'est sous la garde de nombreux policiers et dans une ambiance «pleine d'émotions» que le procès du meurtrier présumé de Jérémy Censier, 19 ans, tué lors d'une fête en 2009 à Nay (Pyrénées Atlantiques), s'est ouvert mercredi devant la Cour d'assises des mineurs de Pau. L'accusé, âgé de 22 ans aujourd'hui, Samson G., était en effet mineur (17 ans et 11 mois) à l'époque des faits.

Cinq co-accusés, âgées de 23 à 34 ans, sont également jugés pour violences volontaires en réunion: ils avaient roué de coups la victime. Tous les accusés comparaissent libres sous contrôle judiciaire. Ce procès est l'aboutissement d'une longue procédure, volontairement médiatisée par Joël Censier, le père de la victime, et émaillée de plusieurs rebondissements.

Le meurtre de Jérémy C...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant