Apprentissage : Royal tweete contre Peillon

le
0
Après l'abrogation d'une disposition qui autorisait l'apprentissage pour les jeunes à partir de 14 ans, la présidente de la région Poitou-Charentes a évoqué une «idéologie dépassée, vu la gravité de l'échec scolaire».

L'Assemblée nationale a abrogé, vendredi, dans le cadre du projet de loi sur la refondation de l'école, une disposition qui autorisait l'apprentissage pour les jeunes à partir de 14 ans. Cette abrogation s'explique par la volonté affirmée de Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation, de mettre un terme à l'apprentissage précoce. Rien de surprenant: François Hollande en avait fait la promesse avant de devenir président de la ­République. Lors de la campagne, il avait même parlé d'une «vieille thèse de la droite française depuis des années, finalement son refrain», concernant l'apprentissage dès 14 ans pour les élèves en difficulté.

La mesure abrogée à l'Assemblée a pourtant été attaquée par Ségolène Royal. Sur son compte Twitter, la présid...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant