Applis du mois : détente, jeux d'enfants, cigarettes abandonnées et vacances de toutou

le
0
Applis du mois : détente, jeux d'enfants, cigarettes abandonnées et vacances de toutou
Applis du mois : détente, jeux d'enfants, cigarettes abandonnées et vacances de toutou

Réserver un soin de beauté, arrêter de fumer, s'expatrier l'esprit tranquille et partir en vacances avec son animal de compagnie sont au programme de cette sélection d'applications mobiles de juillet.Rendez-vous au hammamSpa ou hammam, avec Balinea il devient facile de réserver un soin pour se refaire une beauté, à choisir parmi plus de mille établissements sélectionnés (coiffeurs, instituts de beauté, centres de massage, etc.). La réservation s'effectue en trois étapes : sélection de l'offre, réservation en temps réel et paiement.Gratuit : App Store (iOS) / Google Play (Android)

Paris fait son cinémaLa très réussie application Cinemacity permet de revivre des scènes mythiques tournées dans les rues de Paris, dans les pas de Simone Signoret dans "Casque d'or" ou de Jean Seberg dans "A bout de souffle". Fruit de la collaboration entre Arte France et le studio Small Bang, elle recense 400 extraits de films tournés dans la capitale et s'appuie sur la géolocalisation pour soumettre des séquences en rapport avec le lieu où se trouve le mobinaute.Gratuit : App Store (iOS) / Google Play (Android)

Le partage de datasTous ceux qui ont l'habitude de voyager à l'étranger et qui aiment continuer à surfer sur internet via leur smartphone aimeront très certainement le principe de CrowdRoaming, à savoir le partage de données. L'application consiste à faire profiter à des voyageurs d'une partie du quota de ses données inutilisées et d'en recevoir d'autres en retour au moment de se déplacer soi-même à l'étranger.Gratuit : Google Play (Android)

Apprendre en s'amusantLe monde de Gaspard propose aux enfants de 2 à 6 ans une méthode efficace pour appréhender l'usage d'appareils tactiles, à travers des activités ludiques basées sur la logique, les couleurs, les sons ou encore les réflexes. Le fil conducteur est une histoire d'orchestre de poisson disparu, à retrouver et reconstituer au fil des épreuves, le tout ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant