Applications iPad : plus de pression sur les éditeurs de presse

le
0
Apple ne souhaite plus que les abonnés de l'édition papier d'un titre puissent bénéficier, par ailleurs, d'un accès gratuit à son application iPad et demande aux éditeurs de cesser de vendre des offres couplées.

Les éditeurs de presse qui ont cru pouvoir échapper à la vigilance d'Apple en seront pour leurs frais. Le constructeur américain ne souhaite plus que les abonnés de l'édition papier d'un titre puissent bénéficier, par ailleurs, d'un accès gratuit à son application iPad et demande aux éditeurs de cesser de vendre des offres couplées, a révélé le quotidien néerlandais De Volkskrant, vendredi. Plusieurs journaux européens ont été informés de ces règles resserrées, qui devraient prendre effet début avril. Pis, s'ils ne respectent pas ces nouvelles règles, les éditeurs risquent de voir leur application disparaître du App Store.

En effet, à travers ces ventes couplées au papier, les journaux évitent de reverser la part de 30 % prélevée, en principe, par Apple sur toutes les ventes d'applications sur son App Store. Cette mesure permettra donc à la firme à la pomme de récupérer de nouvelles recettes. Elle a d'emblée ému le ministre belge de l'Économie, Vi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant