Apple : vers un iPhone avec reconnaissance d'empreinte digitale

le
0
Apple : vers un iPhone avec reconnaissance d'empreinte digitale
Apple : vers un iPhone avec reconnaissance d'empreinte digitale

Une avancée digne des plus grands films de science-fiction. Apple a enregistré le 18 juillet un brevet concernant un capteur d'empreinte digitale sur l'écran tactile de l'iPhone selon le site appleinsider.com. La marque à la pomme profite ainsi des lumières de la société AuthenTec, spécialiste de la reconnaissance digitale et du cryptage, qu'elle a racheté en 2012 pour la modique somme de 356 millions de dollars.

Déposé début janvier, ce brevet publié sur le site du bureau américain des brevets et des marques de commerce a pour auteur Dale R. Setlak, ingénieur d'AuthenTec. Il y indique que le capteur pourra être intégré à l'écran LCD du mobile. Son utilisation n'est toutefois pas précisée et laisse la porte ouverte à une multitude de possibilités : déverrouiller le téléphone, remplacer ainsi le mot de passe, accéder à des paramètres verrouillés, valider un achat sur l'App Store, plateforme de téléchargement d'Apple.

La sortie du prochain iPhone est prévue pour l'automne 2013 mais les Apple addicts veillent aussi concernant la nouvelle montre iWatch. Le groupe a déposé une demande d'enregistrement du nom de cette nouvelle technologie le 3 juin, au Japon. Le capteur d'empreinte digitale pourrait bénéficier à ces prochaines innovations.

Samsung VS Apple

Cette avancée technologique d'Apple est un nouvel épisode dans la bataille des brevets que se livre la marque à la pomme et le sud-coréen Samsung. Les deux concurrents, leader des marchés mondiaux des smartphones et des tablettes, s'assignent mutuellement en justice. En août 2012, Samsung a été condamné à verser 800 millions d'euros à Apple et a vu certains de ses produits interdits à la vente. Il avait copié le design de ses appareils notamment la Galaxy Tab 10.1 qui plagiait l'iPad.

Mais en juin 2013, c'est Apple qui est à son tour condamné. La commission américaine du commerce international a interdit à la vente certains produits de la marque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant