Apple va installer son QG londonien dans l'ex-centrale de Battersea

le
0
Apple va installer son QG londonien dans l'ex-centrale de Battersea
Apple va installer son QG londonien dans l'ex-centrale de Battersea

Le groupe informatique américain Apple a annoncé mercredi qu'il allait installer son QG londonien dans la centrale électrique désaffectée de Battersea, objet d'un vaste projet de rénovation urbaine."Nous sommes impatients d'ouvrir le nouveau campus de Londres d'Apple à la centrale électrique de Battersea en 2021", a expliqué Apple dans un communiqué.Les quelque 1400 employés seront redéployés sur ce nouveau site, sur les rives de la Tamise, dans le sud-ouest de Londres, quittant les huit ensembles de bureaux où ils travaillent actuellement dans la capitale britannique. Le siège européen du groupe restera à Cork, en Irlande, mais le site de Battersea deviendra l'un des principaux de la marque dans le monde.Le fabricant de l'iPhone et de l'iPad va louer les six étages les plus élevés de l'un des principaux bâtiments du site en rénovation, autour d'un large atrium. Il a prévu suffisamment d'espace pour pouvoir y faire travailler jusqu'à 3.000 personnes, laissant penser qu'il pourrait à terme augmenter sa présence dans la capitale britannique.Construite en deux phases, en 1920 puis 1930-1940, la centrale électrique de Battersea est un bâtiment massif doté de quatre cheminées blanches qui culminent à 100 mètres de hauteur. C'est l'un des principaux bâtiments industriels en brique du monde mais elle ne produit plus d'électricité depuis 1983.Son architecture reconnaissable entre toutes lui a permis de figurer en bonne place dans la culture populaire britannique, servant de décor au film "Help!" des Beatles en 1965 et apparaissant en couverture du disque "Animals" de Pink Floyd en 1977.Le ministre des Finances Philip Hammond a immédiatement salué cette annonce qui "renforce la place de Londres comme centre technologique" et montre "que les entreprises continuent d'investir dans l'avenir du Royaume-Uni", au moment où des experts pointent un risque pour les investissements dans le pays ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant