Apple tente de rassurer les investisseurs sur l'Apple Watch

le
0

par Julia Love SAN FRANCISCO, 22 juillet (Reuters) - Apple AAPL.O a tenté de rassurer les investisseurs sur le fait que sa montre "intelligente" n'était pas un échec commercial, un message qui a reçu un accueil mitigé à Wall Street. La firme à la pomme, qui a publié mardi ses résultats du troisième trimestre, clos fin juin, de son exercice décalé, a communiqué pour le trimestre en cours une prévision de chiffre d'affaires en deçà des attentes des analystes ID:nL5N1014BF . Le titre a perdu jusqu'à 8% dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street. Lors de la présentation des résultats, des représentants du groupe de Cupertino ont évoqué plusieurs points positifs sur l'Apple Watch, dont les performances sont suivies avec la plus grande attention depuis son lancement le 24 avril dernier. ID:nL5N0X6305 Sans livrer de chiffres précis, le directeur financier Luca Maestri a déclaré lors d'une interview à Reuters que les ventes du nouveau produit dépassaient les attentes du groupe. Il a indiqué que les ventes d'Apple Watch au cours des neuf semaines ayant suivi son lancement avaient dépassé celles réalisées par l'iPhone et l'iPad sur une période comparable après leur mise sur le marché. Lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, le directeur général d'Apple, Tim Cook, a qualifié ces ventes de particulièrement spectaculaires, rappelant que la montre a dans un premier temps été commercialisée seulement en ligne et que la chaîne d'approvisionnement n'avait pas suivi la demande. Il a contredit des informations ayant circulé concernant une chute des ventes rapidement après le lancement de l'Apple Watch, expliquant que les meilleurs chiffres de vente avaient été réalisés au mois de juin. "Nous croyons qu'il existe d'énormes possibilités pour l'Apple Watch", a-t-il déclaré. En quête d'indications sur les ventes de cet appareil, les analystes ont attentivement examiné les chiffres de la catégorie "autres produits", dans laquelle elle figure aux côtés de l'iPod, de l'Apple TV ou des accessoires de la gamme Beats. Le chiffre d'affaires de cette catégorie a bondi à 2,6 milliards de dollars au troisième trimestre, en hausse de 49% à par rapport à la même période un an plus tôt, et Tim Cook a suggéré que l'Apple Watch avait encore plus tiré son épingle du jeu dans la mesure où les autres produits comme l'iPod ont vu leurs ventes reculer. En se fondant sur ces données, les ventes de l'Apple Watch semblent se situer dans le bas de la fourchette des attentes des analystes, à deux à trois millions d'exemplaires, selon Gene Munster, analyste chez Piper Jaffray & Co, qui précise que ces lents débuts ne sonnent pas le glas de l'appareil. "Nous avons un bon pressentiment car nous savions que cela prendrait du temps", déclare-t-il, en rappelant que le groupe à la pomme va bientôt fournir aux développeurs davantage d'outils pour concevoir des applications spécifiquement destinée à l'Apple Watch. Colin Gillis, analyste de BGC Partners, note que le chiffre d'affaires de la catégorie "autres revenus" est inférieur à ses attentes, l'incitant à penser que les performances de la montre d'Apple n'ont pas été à la hauteur de ses prévisions. Pour autant, il estime que l'Apple Watch pourrait tout de même être considéré comme un succès et qu'elle sera le produit le plus vendu sur le marché balbutiant des accessoires connectés. (Julia Love; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant