Apple sur la sellette pour détournements d'impôts

le
0
Tim Cook est appelé à témoigner devant une commission parlementaire sur les aménagements fiscaux mis en place par la société Apple et sur sa préférance à s'endetter pour investir plutôt que de rapatrier ses fonds détenus à l'étranger

De notre correspondant à Washington,

Steve Jobs n'avait jamais été convié à répondre aux questions d'une commission du Congrès. Ce mardi son successeur à la tête d'Apple, Tim Cook, va connaître cette épreuve. La veille de l'évènement, une controverse faisait déjà rage à Washington.

Le géant californien est accusé d'être «parmi les plus grands manipulateurs pour ne pas payer d'impôts» par le Sénateur républicain, John McCain. «Apple ne s'est pas satisfaite de la pratique de transférer ses profits dans des paradis offshore à faible taxation...Apple a cherché le summum en matière d'évasion fiscale. La société a créé des entités offshore qui détiennent des dizaines de milliards de dollars tout en prétendant être r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant