Apple se tourne vers la mode pour redonner du peps à sa marque

le
0
Apple se tourne vers la mode pour redonner du peps à sa marque
Apple se tourne vers la mode pour redonner du peps à sa marque

En recrutant chez Burberry et Yves Saint-Laurent, Apple poursuit sa stratégie consistant à miser énormément sur son image de marque et le design exclusif de ses produits pour les vendre.Le géant informatique américain a chargé mardi Angela Ahrendts, la patronne de Burberry, de "la direction stratégique, l'expansion et les opérations" de ses magasins physiques et en ligne à compter du printemps.Le poste était de fait à pourvoir depuis le départ en 2011 du père des Apple Stores, Ron Johnson, dont le successeur désigné John Browett n'avait réalisé qu'une prestation de six mois peu concluante. L'annonce suit celle du retour en juillet du Belge Paul Deneve, qui avait travaillé pour Apple dans les années 1990 avant de rejoindre le secteur du luxe chez Courrèges, Nina Ricci, Lanvin puis Yves Saint-Laurent.Pour Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research, ces embauches répondent à une logique de "création de demande" pour les nombreuses nouveautés anticipées chez Apple en 2014, et à la volonté de "garantir que chaque acheteur d'un produit Apple ait le sentiment d'avoir le meilleur produit du monde, d'être spécial."Cela redonne aussi des paillettes à un groupe parfois accusé d'avoir perdu son brio et son énergie créatrice en même temps que son patron emblématique Steve Jobs.Angela Ahrendts pourrait faire pour Apple ce qu'elle a fait pour Burberry, dont elle a renouvelé la marque en la repositionnant clairement sur le segment du "luxe", fait valoir Robin Lewis, un spécialiste du commerce de détail à la tête de la lettre stratégique "The Robin Report".Les premiers Apple Stores avaient "créé l'une des expériences les plus passionnantes dans le commerce de détail", rappelle-t-il. Trop copiés, ils "deviennent obsolètes", mais il estime qu'Angela Ahrendts pourrait les relancer et améliorer leur intégration avec le site de vente en ligne d'Apple, qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant