Apple rejette les soupçons d'évasion fiscale

le
0
Le directeur général d'Apple , Tim Cook, a défendu mardi la stratégie fiscale de son groupe lors d'une audition au Sénat

Tim Cook a tenté d'expliquer à des sénateurs sceptiques qu'Applen'était pas un mauvais citoyen américain. Convoqué avec son directeur financier par la sous-commission du Sénat sur les investigations, le patron du géant californien a souligné qu'Apple «était probablement l'entreprise payant le plus d'impôts aux États-Unis», ne violait aucune loi et soutenait même l'idée d'une réforme qui taxerait de manière «raisonnable» ses profits réalisés à l'étranger.

Le rapport de la commission établit qu'Apple, sans violer la lettre de la loi américaine, réussit à faire passer plusieurs filiales comme des sociétés apatrides, ne payant d'impôts nulle part, bien qu'elles aient récolté 74 milliards de dollars de profits entre 2009 et 2011. Une de ces filiales, dotée d'une adresse à Cork en Irlande, a ainsi collecté un tiers des profits d'Apple hors ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant