Apple observe son silence habituel avant le lancement de nouveaux produits

le
0
Apple observe son silence habituel avant le lancement de nouveaux produits
Apple observe son silence habituel avant le lancement de nouveaux produits

Moins Apple en dit, plus le géant informatique encourage la spéculation sur le ou les nouveaux produits qu'il s'apprête à lancer mardi, lors d'un événement au programme évidemment secret."On aurait bien aimé vous en dire plus", explique seulement l'invitation d'Apple, avec la date de l'événement, présenté comme le lancement du produit le plus révolutionnaire depuis la mort du légendaire cofondateur d'Apple, Steve Jobs, il y a près de trois ans.Apple est connu pour sa maîtrise de la communication, qu'il verrouille fermement avant tout lancement de produit. Une stratégie du silence qui rapporte autant de couverture médiatique que de coûteuses campagnes publicitaires --du moment que la firme continue d'inventer des produits perçus comme indispensables ou uniques.Pour certains, la manie du secret chez Apple date du retour, en 1997, de Steve Jobs dans l'entreprise qu'il fonda, alors que le reste du monde commençait à oublier le fabricant d'ordinateurs.Deux vétérans d'Apple ont autrefois assuré à l'AFP que la technique marketing du silence trouvait ses origines dans la philosophie du bouddhisme zen, que Steve Jobs avait étudiée, et dans l'idée que l'attention médiatique remplissait naturellement le vide créé par le silence.Jusqu'à présent, la technique a fonctionné. Avant chaque lancement, pendant des semaines, les sites multiplient les articles et les hypothèses, alimentées par d'éternelles rumeurs.La firme est toutefois devenue un peu plus loquace récemment, avec le départ en mai de la patronne de la communication Katie Cotton, créditée pour l'image très taciturne d'Apple. - Confiance dans l'avenir - Ces deux dernières semaines, Apple a rompu avec ses habitudes en publiant rapidement des communiqués en réponse au piratage de plusieurs comptes iCloud de célébrités. Apple a également communiqué après la publication d'un rapport critiquant un de ses fournisseurs chinois, qui n'avait pas respecté des normes de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant