Apple nie une entente sur le prix des e-books

le
0
Le groupe américain est accusé d'atteinte au droitde la concurrence depuis le lancement de l'iPad en 2010.

Apple se serait sans doute bien passé de ces révélations embarrassantes. Eddy Cue, l'un de ses vice-présidents, était convoqué jeudi dernier par un tribunal de New York. Il devait répondre aux accusations d'atteintes présumées au droit de la concurrence de son entreprise. Dans ce procès, qui dure depuis deux semaines, le département américain de la Justice accuse Apple d'avoir passé un arrangement avec cinq grandes maisons d'édition, dont le français Hachette, pour augmenter le prix des livres électroniques et imposer ce modèle à Amazon afin de réduire son influence.

L'affaire remonte à la fin 2009, quand Apple préparait le lancement de sa tablette iPad. À l'époque, Amazon et les autres vendeurs d'e-books payaient aux éditeurs un prix de gros et choisissaient eux-mêmes le prix de vente. Mais Apple est arrivé avec un tout autre modèle, calqué sur l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant