Apple, le forçat de l'innovation

le
0
Contrairement à ses concurents chinois ou coréens, le groupe de Cupertino s'adresse à un public prêt à payer plus cher une technologie de pointe.

Pour conserver son rang de ­société la plus chère du monde, Apple continuera d'innover avec le lancement, mi-octobre, de l'iPhone 5. Plus fin et plus léger que le modèle précédent, il sera équipé d'un appareil photographique amélioré et d'un système d'exploitation plus sophistiqué. Après avoir détenu plus de 80% du marché des smartphones, Apple a vu sa part réduite à 18%. De la même manière, les 65% de part de marché mondial de l'iPad dans les ­tablettes n'auront qu'un temps.

Contrairement à ses concurrents chinois ou coréens, Apple ne vise pas un marché de masse. Il s'adresse à des clients prêts à payer (beaucoup) plus cher pour être les premiers à disposer d'une technologie dernier cri. D'où l'importance pour la marque de conserver au moins un an d'avance sur ces rivaux. Avant que Steve Jobs n'annonce sa démission cette nuit, il se murmurait que l'ancien patron d'Apple, en congé maladie depuis la mi-janvier, avait prévu au moins dix ans de nouveaut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant