Apple investit un milliard de dollars dans Didi, le rival chinois d'Uber

le
0
Apple investit un milliard de dollars dans Didi, le rival chinois d'Uber
Apple investit un milliard de dollars dans Didi, le rival chinois d'Uber

Le géant électronique américain Apple, soucieux de renforcer sa présence en Chine, a investi un milliard de dollars dans Didi, la principale application chinoise de réservation de taxis, à l'heure où celle-ci cherche la parade face à la montée en puissance de son rival Uber.Il s'agit du "plus important investissement individuel" reçu jusqu'à présent par Didi, faisant du groupe californien l'un de ses investisseurs "stratégiques", a annoncé vendredi la firme chinoise, "Didi Chuxing" de son nom complet.Cet investissement d'Apple est dévoilé alors que le groupe à la pomme voit son étoile pâlir: après le repli de ses ventes d'iPhones au dernier trimestre, Apple a perdu jeudi sa place de première capitalisation boursière mondiale, au profit d'Alphabet, maison mère de Google."Nous anticipons de nombreuses opportunités pour des coopérations plus approfondies" avec Didi, a confié le patron d'Apple Tom Cook, dans des propos rapportés par l'agence Chine nouvelle.La région chinoise (Chine continentale, Macao, Hong Kong et Taïwan) représente le deuxième plus gros marché d'Apple après les Etats-Unis - mais il y voit ses parts de marché s'effriter face aux fabricants de smartphones chinois, dont Huawei et Xiaomi.Apple pâtit également des restrictions imposées par les autorités: ses services en ligne iTunes Movies et iBooks sont récemment devenus inaccessibles en Chine.En s'introduisant au capital de Didi, Apple offre à Pékin des gages de bonne volonté, tout en se rapprochant des deux mastodontes de l'internet chinois qui soutiennent l'application: Tencent, opérateur de la messagerie WeChat, et Alibaba, numéro un local du commerce en ligne.Le géant californien s'associe de surcroît à un service extrêmement populaire: Didi compte 300 millions d'usagers inscrits, pour plus de 11 millions de courses effectuées chaque jour à travers 400 villes chinoises.- Diversification -"Cet investissement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant