Apple fait grise mine en Bourse

le
0
La vedette de Wall Street a perdu le quart de sa valeur en deux mois.

Trop haut, trop vite. Apple, qui a connu une multiplication par sept de son cours de Bourse depuis la crise financière de 2008, subit ces dernières semaines d'importantes prises de bénéfices. Étant donné la capitalisation du groupe de Cupertino - encore supérieure à 500 milliards de dollars -, la plus infime variation du titre représente déjà un décalage de plusieurs dizaines de millions de dollars. Les sommes échangées quotidiennement sur Apple représentent jusqu'à plusieurs fois le volume traité sur le CAC 40 français. Son brutal déclin, 25 % depuis septembre, a donc largement alimenté la chronique.

Au mois d'août 2012, la firme à la pomme a battu (en dollars courants) le record de la plus grosse capitalisation de tous les temps aux États-Unis, que Microsoft avait établi en 1999, au plus fort de la bulle Internet. Sa hausse s'est poursuivie jusqu'à atteindre en septembre un cours un...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant