Apple et Facebook en ligne de mire à Wall Street

le
0
SEMAINE DE RÉSULTATS À WALL STREET
SEMAINE DE RÉSULTATS À WALL STREET

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La tendance des sociétés américaines à publier des résultats trimestriels meilleurs que prévu sera mise à l'épreuve cette semaine, les investisseurs espérant de bonnes nouvelles d'Apple, pour lequel les attentes sont déjà élevées, alors que Facebook publie ses premiers résultats trimestriels.

Apple est un gros contributeur aux résultats de l'indice S&P 500, dont la hausse est attendue au deuxième trimestre 2012 à 5,7% au total, mais seulement à 4,8% sans compter le fabricant d'iPad, selon les données Thomson Reuters.

Les résultats d'Apple, qui doivent être publiés mardi, pourraient alimenter une poursuite de la hausse de la semaine dernière et contrebalancer l'impact négatif des inquiétudes persistantes sur la crise de la dette en zone euro.

"Apple peut mener tout le groupe (des technologiques)", dit Daniel Morgan, gérant chez Synovus Trust Company, à Atlanta.

"Il y a une énorme composante psychologique attachée à Apple. S'ils publient des résultats aussi bons que le trimestre dernier, la perception du marché sera évidemment que tous les autres ont performé assez bien et Apple formidablement."

Le bénéfice par action d'Apple pour le deuxième trimestre est attendu à 10,38 dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui reprend les estimations de 43 analystes. Ce chiffre est à comparer avec celui de $7,79 au premier trimestre 2011.

Les investisseurs devraient être tout aussi impatients de connaître les résultats de Facebook, qui seront publiés jeudi.

FORD, UPS ET WHIRLPOOL ÉGALEMENT ATTENDUS

Les premiers résultats de Facebook depuis son introduction en Bourse devraient accorder aux investisseurs une nouvelle occasion de donner leur sentiment sur le titre, après ses débuts particulièrement difficiles sur le marché.

Une déception sur Facebook serait un désastre pour le titre, qui a fini vendredi à 28,76 dollars, déjà bien en-dessous de son prix d'introduction de 38 dollars, estiment les analystes.

Les investisseurs souhaitent que les dirigeants apportent des réponses à une longue liste de questions sur l'activité de la société, y compris sur l'efficacité de sa publicité en ligne ou les initiatives en matière de publicité mobile.

Mais les résultats du secteur technologique seront également regardés de près pour y détecter - ou non - des signes de faiblesse de la demande extérieure, notamment en Europe.

D'autres sociétés de premier rang du secteur doivent publier leurs résultats cette semaine, dont Texas Instruments et Amazon.com, sachant qu'il est tout particulièrement exposé à l'Europe, avec environ 25% de ses ventes dans cette région, selon une note de recherche de Bank of America/Merrill Lynch.

Parmi les 138 sociétés du S&P qui doivent publier cette semaine, figurent également Ford Motor Co, United Parcel Service et Whirlpool.

Alors que jusqu'ici, une majorité des sociétés a battu le consensus de résultats, les performances en termes de ventes ont été les plus mauvaises depuis le premier trimestre 2009.

Sur les 116 sociétés ayant déjà publié, seules 43% ont fait un chiffre d'affaires meilleur que prévu, tandis que 67% d'entre elles ont annoncé des résultats supérieurs aux attentes, sur une moyenne de long terme de 62%, toujours selon Thomson Reuters.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant