Apple dit avoir colmaté les brèches de sécurité de l'iPhone révélées par WikiLeaks

le
0

Problème résolu ? Après le vent de panique déclenché mardi par la publication par WikiLeaks de 9 000 documents présentés comme provenant de la CIA et révélant que les smartphones et les télévisions connectées pouvaient être utilisés pour espionner leurs utilisateurs, Apple a déclaré ce mercredi avoir déjà colmaté les brèches de sécurité de ses appareils.

 

>> LIRE AUSSI. Espionnage, virus... faut-il avoir peur des téléviseurs connectés ?

 

«Notre analyse première indique que la plupart des problématiques soulevées ont déjà été résolues dans la dernière version (du système d'exploitation) iOS», assure la marque à la pomme dans un courriel. «Nous allons continuer à travailler afin de résoudre rapidement toute vulnérabilité identifiée», poursuit Apple, rappelant exhorter régulièrement les utilisateurs de ses produits à télécharger, à chaque fois que ça leur est proposé, la nouvelle version d'iOS. Celle-ci répare généralement les failles de sécurité de la version précédente, affirme le groupe.

 

Samsung a pour sa part indiqué à l'AFP examiner «urgemment» le contenu des révélations de WikiLeaks. «Protéger la vie privée de nos clients et la sécurité de nos appareils sont une priorité», explique le groupe sud-coréen.

 

Des télévisions pour écouter

 

Mardi, WikiLeaks avait déclenché un tremblement de terre en assurant que la CIA, l'agence de renseignement américaine, avait élaboré plus d'un millier de programmes malveillants, virus, chevaux de Troie et autres logiciels pouvant infiltrer et prendre le contrôle d'appareils électroniques (smartphones, smart TV, etc.).

 

Ces programmes ont pris pour cible des iPhone, des systèmes fonctionnant sous Android (Google) -qui serait toujours utilisé par Donald Trump-, le populaire Microsoft ou encore les télévisions connectées de Samsung, pour les transformer en appareils d'écoute à l'insu de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant