Apple: des profits en berne mais supérieurs aux attentes.

le
0

(CercleFinance.com) - Quoi que de nouveau en baisse, les profits trimestriels dégagés par Apple ont dépassé les attentes du consensus, ce qui vaut aussi pour ses prévisions. Même si en Chine au sens large, l'activité du groupe technologique dont la capitalisation boursière dépasse les 500 milliards de dollars plié fortement sur la période : - 33% sur un an, contre - 15% en moyenne.

Dans les transactions électroniques qui présagent de l'orientation du titre à l'ouverture de Wall Street, tout à l'heure, l'action Apple prend 6% à 102,5 dollars. Elle a terminé hier soir à 96,7 dollars.

Hier soir en effet, le géant technologique californien basé à Cupertino a fait état, au titre de son 3e trimestre 2015/2016 qui s'est terminé le 25 juin, d'un bénéfice net en forte baisse de 27,1% à 7,8 milliards de dollars. Soit 1,42 dollar par action alors que le consensus tablait sur 1,38 dollar.

Sur la période, le CA de 42,4 milliards de dollars, réalisé hors des Etats-Unis à hauteur de 63%, recule de 15%.

Le produit phare du groupe, le “smartphone” iPhone qui concentre presque 57% des facturations, s'est vendu durant le trimestre à 40,4 millions d'unités, soit 15% de moins qu'un an plus tôt à pareille époque et 21% de moins qu'au trimestre précédent. Sur un an, les ventes unitaires d'ordinateurs Mac et de tablettes iPad sont également en baisse de 11% et 9% respectivement. Même si le CA de l'iPad en profite, pour augmenter malgré tout de 7%, à 4,9 milliards de dollars.

L'activité 'relais de croissance' des services, qui comprend l'App Store, iCloud ou l'Apple Care, continue de croître à bonne vitesse : + 19% à presque 6 milliards de dollars, soit 14,1% du CA contre 10,1% un an plus tôt.

Par zone géographique, c'est dans la région 'Grande Chine' que les facturations du groupe ont chuté le plus fortement : - 33% sur un an à 8,8 milliards, ce qui les fait repasser derrière l'Europe où la contraction est bien moins forte (- 7%, à 9,6 milliards).

Au titre du 4e et dernier trimestre de l'exercice en cours, Apple vise un CA de 45,5 à 47,5 milliards de dollars et une marge brute de 37,5 à 38%, à comparer avec 38% au T2.

'Il s'agit du deuxième trimestre de baisse (des profits), mais les analystes étaient nettement plus pessimistes', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

Relevant une tendance difficile pour les ventes en Asie, Aurel BGC poursuit : 'le groupe a admis que le prix de l'iPhone est trop élevé pour le marché indien. Il espère toujours que l'iPhone SE permettra de mieux répondre à la demande des pays émergents.'

D'une manière générale, 'le management doit faire face à une érosion de ses ventes dans le hardware (iPhone, iPad, montre connectée...) et reste à la recherche de relais de croissance', explique Aurel BGC. Les services, plus rentables que les produits, en font sans doute partie, et d'ailleurs la direction évoque de plus en plus souvent 'l'environnement Apple' dans son ensemble. 'Le hardware n'est qu'un accès aux offres de services de la société', ajoutent-ils.

Nomura souligne pour sa part une demande d'iPhone plus soutenue que ce qui était redouté (40,4 millions d'unités vendues pour 40 millions anticipés), ce qui a permis à Apple de réduire ses stocks non pas de trois, mais de quatre millions d'unités.

Les ventes d'iPhone devraient renouer Nomura avec la croissance unitaire lors du prochain exercice, grâce au lancement de nouveaux produits. A l'achat sur l'action Apple, Nomura vise 120 dollars.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant