Apple dépasse les attentes au 2T, soutenu par l'iPhone et la Chine

le
0
Apple dépasse les attentes au 2T, soutenu par l'iPhone et la Chine
Apple dépasse les attentes au 2T, soutenu par l'iPhone et la Chine

Le groupe informatique américain Apple a publié lundi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, toujours soutenus par une forte croissance de ses ventes d'iPhone et en Chine, et a à nouveau augmenté ses reversements de liquidités à ses actionnaires.Sur le trimestre achevé fin mars, deuxième de l'exercice décalé du groupe, le bénéfice net a grimpé de 33% à 13,6 milliards de dollars, et le bénéfice par action a atteint 2,33 dollars soit 17 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes. Le chiffre d'affaires a progressé pour sa part de 27% à 58,01 milliards de dollars, contre un consensus de seulement 56,08 milliards.L'iPhone a confirmé son rôle de moteur de croissance pour le groupe, avec 61,17 millions d'unités vendues sur le trimestre, en hausse de 40% sur un an mais en repli de 18% comparé au trimestre record enregistré grâce aux ventes de fin d'année. Les revenus tirés de la vente des smartphones ont bondi de 55% sur un an à 40,3 milliards de dollars.Par comparaison, la tablette iPad fait grise mine avec seulement 12,62 millions d'unités écoulées sur le trimestre (-23% sur un an) et des revenus en baisse de 29%.En termes géographiques, la croissance est venue en grande partie de la Chine, où le chiffre d'affaires d'Apple s'est envolé de 71% à 16,8 milliards de dollars.Pour le trimestre en cours, Apple dit attendre un chiffre d'affaires total entre 46 et 48 milliards de dollars. Les analystes visaient jusqu'ici le milieu de cette fourchette.Apple veut continuer à choyer ses actionnaires, avec l'annonce parallèlement lundi d'une augmentation de son programme visant à leur reverser des liquidités.Apple a prévu 50 milliards de dollars de nouveaux rachats d'actions ainsi qu'une hausse de 11% de son dividende trimestriel.Le groupe avait déjà un programme en cours, entamé en 2012 et prévoyant de racheter des actions et de verser des dividendes pour un total de 130 milliards de dollars d'ici fin 2015. Le total ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant