Apple : après l'iPhone et l'iPad, la révolution iCloud

le
0
Ce lundi, Steve Jobs va annoncer le service iCloud d'informatique dématérialisée. L'entreprise de Cupertino crée un nouveau front contre Amazon, Google et Microsoft. Car le «cloud computing» est en pleine expansion.

Lundi soir, Steve Jobs doit présenter le service iCloud d'Apple. À l'aide d'un accord avec les maisons de disques, l'entreprise de Cupertino va moderniser son service de musique en ligne iTunes. Les clients pourront acheter leur musique auprès d'Apple, la stocker sur Internet et l'écouter à leur guise, où ils se trouvent. Les services dits de «cloud computing», ou d'informatique dans les nuages, se développent à grand pas. C'est une nouvelle révolution de l'informatique. Elle consiste à se connecter à Internet pour accéder à ses données et à ses applications. Les particuliers n'ont donc plus besoin de les stocker sur leur PC ou leur disque dur à la maison, et les entreprises n'ont plus besoin d'investir dans des ordinateurs de grande capacité.

L'informatique s'utilise donc à la demande comme s'ouvre un robinet d'eau ou s'allume une lumière. Apple propose déjà un premier service «cloud» pour synchroniser, dans le réseau, ses contacts, ses courriels et son agen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant