Apple a vendu plus d'iPhone que prévu au T3

le
0
 (Actualisé avec des précisions, citations du DirFin, cours de 
Bourse) 
    par Anya George Tharakan et Julia Love 
    26 juillet (Reuters) - Apple  AAPL.O  a vendu plus d'iPhone 
que Wall Street ne le pensait au troisième trimestre et la firme 
à la pomme projette un chiffre d'affaires du trimestre en cours 
dépassant les prévisions de nombre d'analystes, apaisant ceux 
qui craignaient que les ventes de son produit phare ne puissent 
plus progresser. 
    L'action gagnait 7,1% à 103,57 dollars en après Bourse. Elle 
avait perdu 8,2% environ entre le début de l'année et la clôture 
de mardi. 
    Apple a précisé qu'il avait vendu 40,4 millions d'iPhone 
durant le trimestre clos le 25 juin, 15% de moins qu'un an 
auparavant, mais un peu plus que le consensus des analystes qui 
était de  40,02 millions, suivant le consultant spécialisé 
FactSet StreetAccount. 
    Les ventes d'Iphone ont baissé pour le deuxième trimestre 
consécutif et le  chiffre d'affaires global a diminué de 14,6% 
au troisième trimestre. 
    La demande d'iPhone s'est tassée en Chine, en raison 
notamment des incertitudes économiques locales, et a également 
ralenti dans des marchés plus matures car la clientèle a 
tendance à conserver son combiné plus longtemps. 
    Le directeur financier Luca Maestri a dit que la performance 
d'Apple avait dépassé ses attentes durant une période affectée 
par un contexte difficile sur le marché des changes et par un 
comparatif tout autant difficile marqué par les fortes ventes de 
l'iPhone 6 à l'époque. 
    La demande a été "meilleure que ce que nos résultats 
induisent et meilleure que nous ne l'avions anticipé", a-t-il 
dit à Reuters. 
    Le groupe américain avait annoncé une baisse de 16,3% des 
ventes d'iPhone le trimestre précédent, la première depuis le 
lancement du smartphone en 2007. Les ventes d'iPhone 
représentent les deux tiers environ de l'ensemble des ventes de 
la première valorisation boursière mondiale. 
    Luca Maestri pense que le prix de vente moyen de l'iPhone 
augmentera sur le trimestre clos fin septembre. 
    Apple a également annoncé un bénéfice net en recul de 27% à 
7,8 milliards de dollars, ainsi qu'un chiffre d'affaires de 
42,36 milliards de dollars qui a battu le consensus Thomson 
Reuters I/B/E/S qui le donnait à 42,09 milliards. 
    Les ventes en Chine continentale ont chuté de 33,1%, alors 
qu'elles avaient flambé de 112,4% sur le trimestre comparable un 
an auparavant. Elles avaient déjà diminué de quelque 26 au 
deuxième trimestre. 
    "Il est évident qu'il y a des signes de ralentissement 
économique en Chine et il faudra faire avec", a observé Luca 
Maestri. "Nous comprenons bien la Chine et nous restons très, 
très optimistes pour l'avenir là-bas". 
    Le pôle services, qui regroupe App Store, Apple Pay, iCloud 
entre autres, a réalisé un C.A. de près de six milliards de 
dollars, en hausse de 18,9% sur l'an passé. 
    Ce pôle est devenu la deuxième source de revenus la plus 
importante d'Apple au deuxième trimestre, éclipsant les 
tablettes iPad et les portables Mac. 
    Ce qui est de bon augure pour Apple parce que les marges 
brutes des services dépassent la moyenne du reste des activités, 
a remarqué le directeur financier.  
    Apple prévoit pour le quatrième trimestre un C.A. de 45,5 à 
47,5 milliards de dollars, alors que le consensus Thomson 
Reuters I/B/E/S le donne à 45,71 milliards. 
    Cette prévision couvre une période jusqu'à fin septembre qui 
devrait absorber au moins le premier week-end de ventes du 
prochain iPhone 7, qui doit être commercialisé précisément en 
septembre. 
     
     
      
 
 (Anya George Tharakan et Julia Love, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant