Appel de 75 députés socialistes pour le vote des étrangers

le
10
UN GROUPE DE 75 DÉPUTÉS PS APPELLE À ACCORDER LE DROIT DE VOTE AUX ÉTRANGERS
UN GROUPE DE 75 DÉPUTÉS PS APPELLE À ACCORDER LE DROIT DE VOTE AUX ÉTRANGERS

PARIS (Reuters) - Un groupe de 75 députés socialistes a lancé lundi un appel pour la mise en oeuvre de la promesse de François Hollande d'accorder aux étrangers non européens présents sur le territoire français depuis cinq ans le droit de vote aux élections locales.

Cette proposition, avancée en 1981 par François Mitterrand et qui revient régulièrement dans le débat politique, est vivement critiquée par l'opposition de droite et le Front national.

Une proposition de loi avait été adoptée en 2000 à l'Assemblée nationale mais jamais confirmée au Sénat. A l'inverse, une nouvelle disposition constitutionnelle similaire a été adoptée au Sénat, passé à gauche, fin 2011.

Dans leur appel, qui paraît dans le journal Le Monde, les signataires soulignent que les sondages montrent que l'opinion française est favorable en grande majorité à cette mesure. Ils disent que "le temps presse".

En revanche, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, estime que le vote des étrangers ne représente pas une urgence, ni une "revendication" forte.

"Est-ce que c'est aujourd'hui une revendication forte dans la société française ? Un élément puissant d'intégration ? Non. Ça n'a pas la même portée qu'il y a trente ans", dit-il, également dans Le Monde.

Pour les 75 députés signataires, "cette mesure changera la nature du corps électoral en France." "Loin d'être votée à la va-vite, elle doit au contraire être discutée publiquement pour en expliquer la portée et sa contribution à une République réconciliée avec ses citoyens", lit-on dans l'appel.

CONSÉQUENCES D'UN RÉFÉRENDUM

Face à l'argument de la droite qui craint un vote communautaire, les députés PS répondent "que c'est au contraire l'inégalité de traitement entre l'élu et ses administrations qui favorise une organisation communautarisée de la société".

"A celles et ceux qui nous disent que cette mesure est dérisoire, nous répondons qu'elle est essentielle, d'abord pour redonner du sens à un rituel civique appauvri, notamment dans les quartiers populaires, ensuite parce que la représentativité des communes et des départements connaissant une importe population étrangère est mise à mal", écrivent les signataires.

Manuel Valls souligne pour sa part le risque lié selon lui au droit de vote des étrangers, qui suppose une modification de la Constitution.

"Attention à la jonction droite-extrême droite sur ce sujet. Il faut bien évaluer les conséquences d'un référendum, pas seulement en termes de résultats, mais aussi de déchirure dans la société française", dit-il.

Le groupe socialiste compte 279 membres et 18 apparentés.

Pour Bruno Beschizza, secrétaire national de l'UMP, les socialistes "sacrifient l'intérêt de la Nation pour leur intérêt électoral". "Le droit de vote et d'éligibilité pour les étrangers bouleversera fondamentalement le corps électoral mais aussi le lien biséculaire entre Nation et citoyenneté", écrit-il dans un communiqué.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a organisé plusieurs actions lors de la campagne présidentielle contre le droit de vote des étrangers.

Thierry Lévêque et Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manix75 le lundi 17 sept 2012 à 17:30

    La moindre de choses serait d'appliquer cette mesure en cas de réciprocité du pays d'origine : Ainsi l'américain pourrait voter en France si le Français pourrait voter aux USA... L'Algérien voterait en France si le Français votait en Algérie... On serait tranquille parce que JAMAIS l'Algérie n'acceptera!

  • jthom41 le lundi 17 sept 2012 à 17:07

    ces 75 député ont quelle origine pour sortir ça!!

  • frk987 le lundi 17 sept 2012 à 16:59

    Démagogues, electoralistes, bons à nibe : ce sont nos socialos gouvernant.

  • ANOSRA le lundi 17 sept 2012 à 16:54

    Manuel Valls ancien maire d'Evry et député d'Essonne sait de quoi il parle, et il n'avait pas besoin des voix des étrangers pour se faire élire grâce à ses compétences, ce qui ne doit pas être le cas de ces 75 députés!

  • M5703776 le lundi 17 sept 2012 à 16:53

    yanemen : et les noirs catho, jaune catho, caramel catho, chocolat catho, légèrement blanc car type méditerranéen catho c'est quoi leurs sorts???? est ce je peux faire partie de ton futur peuple dans un siècle? Est ce que ta religion, ton ethnie exige que je soit blanc et catho ?? ou l'un des deux?

  • Qchose le lundi 17 sept 2012 à 16:52

    Bah voyons.... La honte que de lire ça pauvre France :'(@anosra + 10

  • ANOSRA le lundi 17 sept 2012 à 16:48

    Comme pour le PACS lors de sa création, destiné ultérieurement à autoriser le mariage des homosexuels, projet actuel, le vote des étrangers, limité aux municipales cache en fait l'accès plus tard à tous les votes pour maintenir une majorité de gauche!

  • yanemen le lundi 17 sept 2012 à 16:44

    à terme (d'ici un siècle) les blancs catho formeront un peuple errant, sans territoire, expulsé de chez lui....bravo

  • LeRaleur le lundi 17 sept 2012 à 15:57

    Ben voyons...

  • pljm le lundi 17 sept 2012 à 15:56

    et ca fait les affaires de qui ?