Appel contre la corruption du pape François aux Philippines

le
0

* Le pape dénonce des "inégalités sociales scandaleuses" * Déploiement de 50.000 soldats et policiers dans la capitale (Actualisé avec citations) par Philip Pullella et Manuel Mogato MANILLE, 15 janvier (Reuters) - Le pape François a exhorté vendredi le gouvernement philippin à s'attaquer à la corruption et à entendre les cris de souffrance des pauvres, victimes "d'inégalités sociales scandaleuses" dans le principal pays catholique d'Asie. Après avoir été chaleureusement accueilli jeudi à son arrivée à Manille pour une visite sous haute sécurité aux Philippines, le pape s'est rendu au palais présidentiel de Malacanan pour une cérémonie de bienvenue dirigée par le président Benigno Aquino. Des milliers de personnes s'étaient massées le long des rues de la capitale pour acclamer le souverain pontife, qui se veut le champion des personnes défavorisées. "Aujourd'hui plus que jamais il est nécessaire que les dirigeants politiques se montrent irréprochables en termes d'honnêteté, d'jntégrité et de dévouement au bien commun", a dit François. Il est le troisième pape à se rendre dans ce pays de 100 millions d'habitants, dont 80% sont catholiques. Ces prédécesseurs ont tous deux été victimes de tentatives d'assassinat. Les cloches ont retenti quand l'avion papal a touché la piste de l'aéroport international de Manille, sous les applaudissements. Agitant des tissus blancs et des ombrelles rouges, blanches et bleues pour former le drapeau philippin, quelque 1.500 écoliers ont souhaité la bienvenue à François par des danses animées. "Mabuhay (bienvenue), pape François!", était imprimé sur leurs chemises . François a embrassé deux enfants abandonnés par leurs parents qui lui ont offert des bouquets de fleurs blanches et jaunes. "C'est comme embrasser un parent. Je lui ai dit que je voulais que ma mère revienne. Il a dit qu'il prierait pour ça. Je suis si heureux", a déclaré Mark Angelo Balberos, dix ans, en montrant un chapelet offert par le pape. "Je veux devenir prêtre", a-t-il ajouté. Près de 50.000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour cette visite. Le général Gregorio Catapang, chef d'état-major de l'armée, a parlé d'un dispositif sans précédent dans l'archipel. Le Vatican a démenti lundi des informations de presse d'après lesquelles il aurait été averti par les services de renseignement israéliens et américains d'un risque d'attentat islamiste. ID:nL6N0UR3ET Le président Benigno Aquino se veut "le garde du corps personnel" du pape pour assurer sa sécurité, a déclaré le secrétaire philippin à l'Intérieur Manuel Roxas. "DANS LES MAINS DE DIEU" Dans un discours télévisé lundi, le chef de l'Etat a appelé les Philippins à respecter les règles de sécurité après la mort de deux personnes lors d'une bousculade vendredi dernier pendant une procession religieuse. Les forces de police sont en état d'alerte. En 1970, un artiste bolivien déguisé en prêtre avait tenté de poignarder Paul VI à son arrivée à l'aéroport de Manille. Le pape s'en était tiré avec quelques blessures à la poitrine. En 1995, un complot pour tuer Jean Paul II à Manille avait été organisé par un groupe d'islamistes parmi lesquels se trouvait le cerveau de l'attentat de 1993 contre le World Trade Center. Mais un feu qui s'était déclaré accidentellement dans un appartement à Manille avait permis de découvrir la conspiration quelques jours avant l'arrivée du pape. Interrogé par les journalistes qui l'accompagnaient à bord de son avion vers Manille, le pape a dit ne pas être inquiet pour sa sécurité. "Je suis dans les mains de Dieu", a-t-il dit en ajoutant qu'il avait simplement demandé qu'une mort douloureuse lui soit épargnée. François, qui prépare une encyclique sur le climat et en a fait l'un des thèmes-phares de ce voyage entamé mardi au Sri Lanka, doit s'exprimer à plusieurs reprises sur le sujet. Il est attendu samedi à Tacloban, dans la province de Leyte, où le typhon Haiyan a fait 6.300 morts en 2013. Il célébrera ce jour-là une messe en plein air à l'aéroport de Tacloban où sont attendues deux millions de personnes. L'aéroport a été détruit en quasi-totalité par Haiyan. Six millions de personnes devraient assister à la nouvelle messe en plein air qu'il célébrera dimanche au parc Rizal avant de regagner le Vatican le lendemain. En 1995, cinq millions de personnes avaient assisté à la messe célébrée par Jean Paul II à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Le gouvernement philippin a déclaré trois jours de congé de façon à ce que la circulation soit fluide à Manille, où vivent 12 millions de personnes. Les marchés financiers ont même été fermés. (Manuel Mogato et Rosemarie Francisco; Jean-Philippe Lefief, Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant