Appel à suspendre l'expulsion de 400 Roms à Paris

le
17
APPEL À SUSPENDRE LES EXPULSIONS DU CAMPEMENT DE LA PETITE CEINTURE À PARIS
APPEL À SUSPENDRE LES EXPULSIONS DU CAMPEMENT DE LA PETITE CEINTURE À PARIS

PARIS (Reuters) - Amnesty international réclame la suspension de l'expulsion de 400 Roms du bidonville de la porte de Clignancourt, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, qui est prévue mercredi.

L'organisation s'indigne mardi de la prochaine destruction du campement alors "qu'aucune solution de relogement adaptée" n'a été, selon elle, proposée à ses occupants.

Une centaine de Roms ont manifesté lundi à Paris pour protester contre la décision des autorités.

Le campement, formé par une centaine de cabanes de fortune, est installé sur une voie ferrée désaffectée, et est dissimulé à la vue des passants.

Selon l'association "La voix des Roms", une expulsion présente le risque, en cette période de grand froid, "d’une précarisation encore plus grande des familles qui vivent sur le terrain".

Dans un communiqué, Amnesty international demande aux autorités de "prendre en compte la trêve hivernale" et "de permettre la mise en œuvre d’une solution pérenne et digne".

"Un projet de construction impliquant des habitants du bidonville, des associations et des architectes est en cours d’étude, il offrirait aux Roms une sortie digne du bidonville et l’accès à un logement leur ouvrirait les portes de l’emploi", écrit-elle.

La moitié des 20.000 Roms vivant en France réside en Ile-de-France. En janvier, Le Monde relevait que 11.000 expulsions avaient été prononcées en 2015.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 il y a 10 mois

    11 000 "expulsions" ^prononcées !! mais ils sont toujours là! les socia.lopes font avaler des couleuvres énormes à certains...

  • d.contan il y a 10 mois

    c'est au peuple de decider et non à des lobbies

  • d.contan il y a 10 mois

    il n"y a qu'a les virer tout de suite....on attend quoi ??????

  • M5327347 il y a 10 mois

    Pour m'inscrire pleinement dans les commentaires précédents, trois questions : ils viennent ou ont quoi comme activité "professionnelle" en France, quels sont leurs revenus, on va leur "offrir" un logement mais aux frais de qui ? Personnellement j'ai bossé 40 ans en usine avec des horaires et des durées de travail hebdomadaires parfois "hors norme" pour avoir aujourd'hui une maigre presque misérable retraite dont on me pique une partie pour payer quoi ? Oui QUOI ?

  • M1765517 il y a 10 mois

    on constate que c'est la rue qui gouverne ! allez , encore 15 mois à tenir ..............

  • psiamer il y a 10 mois

    il est urgent de réduire les activités de toutes ces ONG de gauche aux financements opaques qui n'ont de cesse de contester l'application de la loi d'un état de droit.

  • bernm il y a 10 mois

    a France n'est quant meme pas oblige d'offrir un logement a tous les etrangers qui viennent illegalement, faut arreter le n'importe quoi.

  • ZvR il y a 10 mois

    La générosité aux frais du contribuable par des gens qui ne payent pas leurs impôts, a toujours connu un franc suucès.

  • SB1954 il y a 10 mois

    oui, marre de ces assoces qui ne représentent qu'elles mêmes et les bobos à bonne conscience qui les peuplent. Je suggère donc, qu'ils logent personnellement leurs amis Roms, et que les collectivités arrêtent de les financer.

  • cavalair il y a 10 mois

    Ce n'est plus un pays quand les lois ne sont plus respectees, c'est un immense lupanar et les francais ne veulent pas ca. Seuls une poignee d'associations etrangeres le veulent..... y en marre