Appel à manifester ce samedi à Paris contre l'austérité

le
0
Appel à manifester ce samedi à Paris contre l'austérité
Appel à manifester ce samedi à Paris contre l'austérité

L'opposition de gauche compte ses forces. Le Front de gauche, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), un collectif d'associations et plusieurs fédérations syndicales ont commencé à manifester ce samedi à Paris «contre l'austérité, pour l'égalité et le partage des richesses». La manifestation partira à 14 heures de la place de la République pour rejoindre la place de la Nation, par le boulevard Voltaire.

En tête de cortège se trouvent notamment, comme le montre cette photo relayée sur le compte Twitter de «l'Humanité», Jean-Luc Mélenchon (à gauche), coprésident du Parti de gauche, Alexis Tsipras (au centre), leader de la gauche radicale grecque, et Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français.

#12avril Des sourires pour cette grande marche contre l'austérité, pour la solidarité et une nouvelle Humanité! pic.twitter.com/CLBMaEud8H? l'Humanité.fr (@humanite_fr) April 12, 2014

L'appel à ce rassemblement s'intitule «Maintenant ça suffit ! Marchons contre l'austérité pour l'égalité et le partage des richesses». Il a été signé par plus de 200 personnalités, dont l'humoriste Christophe Alévêque, l'artiste Ernest Pignon-Ernest, Mgr Jacques Gaillot, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, des syndicalistes, Jean-Baptiste Eyraud du DAL (Droit au logement)... Le texte dénonce «la rigueur budgétaire et l'austérité imposées par la Commission européenne, François Hollande et le gouvernement pour satisfaire les marchés financiers», qui s'accompagnent du «recul général des droits à l'éducation, à l'emploi, à un revenu correct, à la santé, à un logement stable et décent». Il dénonce également les «dividendes insolents» versés «aux actionnaires» et récuse le pacte de responsabilité. «Qui peut croire que ce nouveau cadeau permettra de lutter contre le chômage ?» est-il écrit.

Besancenot : «L'enjeu est de reprendre la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant