Appel à la fermeture de la prison des Baumettes

le
3
MANIFESTATION D'AGENTS PÉNITENTIAIRES À MARSEILLE
MANIFESTATION D'AGENTS PÉNITENTIAIRES À MARSEILLE

PARIS (Reuters) - L'Observatoire international des prisons juge insuffisantes les mesures proposées par la ministre de la Justice pour remédier à l'insalubrité et la dangerosité de la prison marseillaise des Baumettes, dont il réclame la "fermeture immédiate".

Christiane Taubira doit montrer le "courage politique" dont elle a "su faire preuve dans nombre de ses déclarations" en prenant "la seule décision qui s'impose", a déclaré l'OIP vendredi dans un communiqué, au lendemain de la publication d'un rapport accablant sur cet établissement.

Une centaine d'agents pénitentiaires de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ont pour leur part manifesté à Marseille pour demander du personnel supplémentaire. Selon les syndicats CGT et FO, il manque 76 postes de surveillants pour le seul centre des Baumettes, sans compter les services administratifs et sociaux.

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté dénonce dans son rapport une insalubrité "consubstantielle" aux Baumettes, ce qui constitue selon lui une "violation grave" des droits fondamentaux des prisonniers.

Jean-Marie Delarue relève notamment que la surpopulation carcérale atteint 145,8% dans cet établissement construit entre 1933 et 1939 dans le sud de Marseille.

Depuis vingt ans, les appels se multiplient pour réclamer une rénovation du centre et dénoncer les dysfonctionnements d'une prison qualifiée d'"endroit répugnant" en 2006 par le Conseil de l'Europe.

RESTRUCTURATION

"Le rapport (du contrôleur général) pointe des choses que l'on dénonce depuis deux décennies alors que nous sommes dans une ville où la population pénitentiaire n'est pas facile", a dit à Reuters Khalid Belyamani, secrétaire régional de la CGT PACA-Corse et surveillant aux Baumettes.

"Le manque d'entretien qui est dénoncé est dû à un service technique décimé. La vie pénitentiaire est partagée par les détenus et les surveillants. Le manque criant de personnel à des conséquences", ajoute-t-il.

Un projet de restructuration de l'établissement est en cours et devrait s'achever en 2017.

Christiane Taubira fait valoir que le gouvernement socialiste a hérité d'un parc pénitentiaire "en mauvais état" et a décidé "un vaste programme de rénovation pour plus de 800 millions d'euros". Ce programme concerne les Baumettes, Fleury-Mérogis et la prison de la Santé à Paris.

"Pour toute réponse, la ministre ré-annonce le projet de restructuration du centre pénitentiaire, dont l'achèvement n'est prévu qu'en 2017", déplore cependant l'OIP.

Les préconisations de Christiane Taubira, notamment une baisse des effectifs et le développement des alternatives à l'incarcération, "apparaissent d'emblée insuffisantes, d'autant qu'elles ne s'accompagnent pas d'une augmentation des moyens dévolus à la prise en charge des personnes condamnées en milieu ouvert", note cette organisation.

Pour l'Observatoire, "le président de la République et son gouvernement doivent annoncer la fermeture immédiate de la maison d'arrêt".

Sophie Louet avec François Revilla à Marseille, édité par Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le vendredi 7 déc 2012 à 14:36

    faut la faire sauter avec les rats

  • jbellet le vendredi 7 déc 2012 à 14:04

    fermeture et mettra les voyous dans de 4 étoiles sur notre "dos". il y a plus important et plus urgent a faire

  • M1531771 le vendredi 7 déc 2012 à 13:31

    Qu'il la fasse sauter avec tout ce qu'il y a dedans, ça nous coutera moins cher et surtout ça nous empêchera pas de vivre !