AOL, la fin d'un pionnier d'internet

le
0
AOL, la fin d'un pionnier d'internet
AOL, la fin d'un pionnier d'internet

En 30 ans, AOL a fait entrer l'Amérique dans l'âge internet, est devenu un acteur majeur des nouvelles technologies avant de perdre de son lustre et de tenter de se réinventer à plusieurs reprises, sans succès.Ce parcours singulier semble à présent arriver à son terme pour le moteur de recherche qui a accepté de se vendre au géant Verizon pour 4,4 milliards de dollars, un dernier chapitre indigne pour l'ancien leader mondial du secteur.Dans les premiers temps d'internet, à l'époque où l'on accédait au web via les lignes téléphoniques, AOL, pour "America Online", avait rassemblé 26 millions d'abonnés. La fameuse phrase "vous avez un message" ("You've got mail"), qui est même devenue le titre d'un film, restera d'ailleurs un synonyme éternel d'AOL.L'entreprise est un temps devenue l'une des plus puissantes du monde en s'alliant avec Time Warner, l'un des plus gros contrats de toute l'histoire du monde des entreprises, évalué à environ 165 milliards de dollars en 2001."A un moment donné AOL a été le roi du monde de l'internet", estime Roger Kay, analyste pour la firme Endpoint Technologies Associates. "Maintenant c'est juste une entreprise parmi d'autres et ce sont en quelque sorte des soldes monstres pour AOL".Paradoxalement, l'ancien roi a commencé à vaciller peu après son mariage, à l'issue duquel il est devenu AOL Time Warner. Les internautes ont commencé à se tourner vers les connexions plus rapides offertes par le câble et à délaisser AOL. Leurs synergies peinant à se matérialiser, AOL et Time Warner se sont finalement séparés en 2009."AOL a essayé d'en faire trop, trop tôt et n'a rien fait correctement", explique quant à lui Larry Chiagouris, professeur de marketing à l'université Pace à New York. - Plus gros fiasco de l'histoire - L'entreprise était née en 1985 sous le nom Quantum Computer Services, qui offrait un premier service en ligne appelé Q-Link. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant