Antonio coiffure

le
0
Antonio coiffure
Antonio coiffure

Unique sélection sur les 24 à s'offrir le luxe de disputer une rencontre de poules comptant pour du beurre, l'Italie en profite pour faire une revue d'effectif entre repos des cadres et opportunité pour les remplaçants.

"Il y a trois matchs de poule et tout le monde aura sa chance. J'ai justement choisi ces 23 parce que je pense qu'ils joueront tous." Voici ce que déclarait Antonio Conte durant sa conférence de presse, une fois installé dans son QG montpelliérain. Avant d'être certain de finir à la première place, le sélectionneur italien avait déjà utilisé 17 des 21 joueurs de champ en deux rencontres (ne manquent à l'appel qu'El Shaarawy, Bernardeschi, Insigne et Ogbonna). Face à l'Irlande, il pourra exaucer son souhait et faire jouer les coiffeurs, comme on dit dans le jargon, lui qui tient particulièrement à sa santé capillaire. En outre, la Nazionale étant une des sélections les plus âgées (31 ans et 9 mois la moyenne du 11 de départ face à la Belgique, record all-time de l'Euro), ce troisième match de poule sans enjeux ne sera pas du luxe.

Mèches jaunes


Chiellini avait pourtant tout fait pour choper sa biscotte à la fin d'Italie-Suède. Problème, cette perte de temps volontaire pour tirer un coup franc dans sa moitié de terrain était tellement grillée que M. Kassai a décidé d'avertir son complice Buffon. Fallait pas jouer au plus malin. Du coup, ce sont les trois quarts de la défense italienne qui sont sous la menace d'une suspension au prochain carton, Gigi, Giorgio et Bonucci ayant déjà pris leur petit jaune pas trop tassé. Le seul "diffidato" contre l'Irlande sera Thiago Motta, aligné à la place d'un De Rossi lui aussi déjà averti. De ce point de vue, le huitième de lundi prochain risque d'être un carnage en vue d'éventuels quarts. Le "miraculé" Barzagli, pourtant le plus vieux, guidera ainsi l'arrière-garde aux côtés d'Ogbonna et Darmian. Il portera également le brassard de capitaine, puisque Sirigu profitera de ce turn-over. D'ailleurs, le futur ex-Parisien étrennera sa 17e sélection, ce qui fera de lui le vice-Buffon le plus capé devant Toldo (si on ne compte pas les matchs à l'Euro 2000 de ce dernier). Lot de consolation pas si dégeu.

Mise en plis en attaque


Cette opposition face à l'Irlande sera également l'occasion de revoir le duo Zaza-Immobile à l'œuvre. C'est eux qu'Antonio Conte avait choisis pour former sa première attaque titulaire au début de son aventure "azzurra". Les…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant