Antoine Griezmann « Ce serait un échec de s'arrêter en quarts »

le
0

Héros du huitième de finale contre l'Irlande (2-1), Antoine Griezmann s'est présenté en conférence de presse ce lundi. L'attaquant des Bleus ne compte pas s'arrêter en quarts, mais espère que la France débutera mieux son match contre l'Angleterre ou l'Islande dimanche.

Antoine Griezmann, comment avez-vous vécu votre changement de poste à la mi-temps et les quelques occasions que vous avez manquées ? Dès ma première sélection, j'ai eu une discussion avec le coach et je lui ai dit que je jouerais là où il besoin de moi, que ce soit dans l'axe ou à droite. J’ai joué aux deux endroits dimanche mais c'est vrai que j'ai mes repères dans l'axe. J'ai assez de liberté, que ce soit à droite ou dans l'axe. A droite, le coach me demande d'être entre les lignes. Et quand je suis dans l'axe avec Kingsley côté droit, je fais un peu ce que je veux et c'est plus facile pour créer des décalages. Vous avez été proche du triplé dimanche... Les occasions manquées, c'est le foot. Parfois ça rentre, d'autres pas. Hier (dimanche), j'ai eu deux occasions nettes. Avec la fatigue et la chaleur, je n'ai pas été assez lucide. Je vais regarder la vidéo, et continuer à m'entraîner pour m'améliorer. Avez-vous douté quand l’Irlande a ouvert le score ? Quand l'arbitre a sifflé le penalty, je me suis dit "fait chier, il va falloir courir après le score". Mais le public nous a poussés, il nous a agréablement surpris. A la mi-temps, on s'est dit qu'il fallait se bouger le cul, sinon on allait passer pour des cons. Le coach a fait des choix tactiques qui nous ont aidés. Comment vivez-vous le fait d’être le chouchou des Français ? Je suis très heureux. J'essaye de répondre aux encouragements que je reçois sur les réseaux sociaux ou ailleurs par des efforts sur le terrain. J'essaie de donner le maximum. Vous qui vous entraînez tous les jours avec Eliaquim Mangala et Samuel Umtiti, que pouvez-vous nous dire de ces deux défenseurs ? A l'entraînement, j'essaie d'éviter tout contact avec Eliaquim car il est costaud dans les duels (sourires). Sam, c'est un autre style de jeu. Si le Barça est sur lui, ça veut dire beaucoup de choses. Que ce soit l'un ou l'autre, ce sera pareil, on sera serein.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant