Antoine Griezmann affiche ses ambitions

le
0

Interrogé ce mardi en conférence de presse, Antoine Griezmann, l'attaquant international français de l'Atlético Madrid, revient sur la concurrence qui existe chez les Bleus. En l'absence de Karim Benzema, le natif de Mâcon pourrait essayer de s'imposer dans une position axiale.

Antoine Griezmann, compte tenu de vos prestations de premier plan avec l’Atlético Madrid, pourriez-vous avoir de nouvelles responsabilités en équipe de France ?
L’équipe de France et le club, c’est différent. Tu travailles au quotidien avec ton entraîneur et des coéquipiers. Tu es tous les jours avec eux. En équipe nationale, tu as dix jours pour préparer les matchs. Mais je sais que j'ai la confiance du staff technique et de mes partenaires. J'essaie donc de me rapprocher au mieux des performances que je peux livrer avec l'Atlético. J’essaye de faire de mon mieux. Je n’ai pas toujours fait des matchs « top top ». Je sais qu’il faut que je travaille encore plus et je sais que ça va arriver.

Que change l’absence de Karim Benzema ?
Il y a d’autres attaquants. Il y a Gignac, Giroud ou encore Martial. On verra sur ces deux matchs (ndlr : contre les Pays-Bas et la Russie). Karim, c’est un joueur important pour nous. Peu importe ce qui lui arrive, il répond toujours sur le terrain. Et moi, en dehors, je m’entends bien avec lui.

Postulez-vous à place de titulaire dans l’axe ?
C'est au coach de voir où il souhaite m'utiliser. A droite, à gauche ou dans l'axe, je ferai de mon mieux de toute façon. J'espère juste que ce n'est pas moi qui sortirai de l'équipe quand Mathieu Valbuena et Karim Benzema reviendront ! On a deux matchs pour tester des choses.

Quelle a été votre progression entre la Real Sociedad et l’Atlético Madrid ?
Pour être franc, ça a été dur au début. Il a fallu que je m'adapte au style de jeu de l'équipe. Ensuite vers juillet-août, le coach est venu me parler. Il m'a expliqué ce qu'il attendait de moi. Et peu à peu, je me suis libéré. Je suis devenu un leader sur le terrain. Mais dans le vestiaire, je suis toujours le même. Et dès que tu mets des buts, ça va mieux.

Etes-vous déjà un leader avec les Tricolores ?
J'essaie d'en être un. Je donne le maximum. Mais je n'ai pas encore fait de top matchs. Je sais aussi qu'avec le travail, ça finira par arriver. Je fais au mieux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant