Antivirus, mots de passe, WiFi : les Français bien trop imprudents avec leurs smartphones

le
0
Antivirus, mots de passe, WiFi : les Français bien trop imprudents avec leurs smartphones
Antivirus, mots de passe, WiFi : les Français bien trop imprudents avec leurs smartphones

Quatre français sur dix utilisant des smartphones ont été victimes d'actes de cybercriminalité au cours des 12 derniers mois, selon le Rapport Norton 2013. Cela démontre à quel point les mobinautes français peuvent être négligents sur la sécurité de leurs terminaux mobiles, qu'il convient pourtant de protéger d'attaques extérieures.Le Rapport Norton 2013 révèle que près de la moitié des utilisateurs de smartphones ne se séparent pas de leurs appareils, y compris pour dormir, mais qu'ils ne les protègent pas. La plupart des mobinautes négligent en effet les comportements élémentaires à adopter.

Afin d'éviter de télécharger un virus ou de se faire dérober ses mots de passe, il convient d'adopter quelques réflexes comme installer un antivirus sur son terminal mobile, ne pas ouvrir de pièces jointes suspectes ou bien encore ne pas se connecter sur des sites sensibles nécessitant un mot de passe (messagerie, banques, sites marchands) depuis un hotspot WiFi public. Le Rapport Norton 2013 indique par exemple que 34% des Français consultent leurs comptes bancaires ou font des achats depuis une zone WiFi non sécurisée, contre 29% en moyenne dans le monde.

Laurent Heslault, Directeur des stratégies de sécurité chez Symantec, explique que les utilisateurs protègent leur ordinateur, mais sont encore trop négligents envers la protection de leurs smartphones et tablettes : "C'est comme s'ils disposaient d'un système d'alarme chez eux, mais qu'ils ne verrouillaient pas leur voiture et laissaient les fenêtres grandes ouvertes".

Des comportements à risque

A travers son rapport annuel, Norton dresse tout un tas de mélanges des genres et de comportements propices à la propagation d'activité cybercriminelles. Ainsi, 29% des Français utilisent leur terminal personnel à la fois pour travailler et pour jouer et 34% des parents laissent leurs enfants jouer, faire des achats ou des téléchargements sur leurs terminaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant